Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Église Santa María del Alcor

101
4

L'église paroissiale Santa María del Alcor occupe l’emplacement d’un ermitage franciscain, existant depuis 1260 et dont le bâtiment provenait d'un marabout musulman. Elle a été construite entre 1470 et le début du XVIe siècle. Ainsi, le bâtiment a connu des transformations constantes, les plus importantes en 1640 à cause d'un grand incendie. En 1837, il a subi les conséquences de la confiscation des biens ecclésiastiques par l'État et en 1936, il a été mis à sac par les forces anticléricales au cours de la guerre civile espagnole.  

Son style est mudéjar sévillan, avec un plan à trois vaisseaux (la nef est deux fois plus longue que les colatéraux), séparés par des piliers cruciformes, sur lesquels reposent des arcs en plein cintre avec un alfiz, et un chevet polygonal couronné d'une coupole Renaissance. La toiture, en revanche, est un plafond à caissons très simple. 

À l'intérieur, aux pieds, il y a un chœur bas avec des stalles rococo. Dans le presbytère se trouve le retable principal, de style néoclassique, composé de trois volets à deux corps chacun, sur un énorme banc et couronné par une corniche présidée par l'image de la patronne de la ville, Santa María del Alcor et le Lignum Crucis supérieur ; sur les côtés du retable, on remarque deux énormes toiles avec des peintures du XVIIe siècle d'influence vénitienne, représentant sainte Catherine et saint François d’Assise recevant les stigmates.  

Du côté de l'Évangile, on remarque la chapelle du Cristo del Amor, construite sur une tour de défense punique, un retable Renaissance, la sacristie, avec une commode en bois sculpté du début du XVIIIe siècle, et la chapelle sacramentelle, avec un retable néoclassique présidé par l'image de Notre-Dame des Douleurs. 

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.