Castillo de Alcalá de Guadaíra

Séville te fais tomber amoureux

Un bâtiment du XVIIIe siècle rattaché à une tombe romaine creusée dans la roche. Situé dans la rue Blancaflor, il se compose d'un tombeau souterrain, qui sert de chapelle, d'une petite antichambre et d'un gracieux clocher.

Le château de Toledillo est une construction défensive de la période musulmane. R. Fernández González situe chronologiquement cette forteresse dans l'émirat omeyyade, et elle continuera à être agrandie pendant la période du califat, étant reconstruite aux XIe et XIIe siècles face à la poussée chrétienne du nord.

Elle est située entre les communes d’Écija et de Herrera. Sa situation dominante par rapport au territoire environnant a entraîné la formation d’un noyau urbain important à proximité sous la période de l’Espagne musulmane qui a survécu jusqu’à la Reconquête.

Sur le site occupé par la paroisse, fut construite la forteresse musulmane primitive de la période almohade, dont seul un fragment de mur situé à côté du chevet de l’église nous est parvenu, et dans lequel un arc outrepassé brisé est encadré par un alfiz.

Au VIIIe siècle, une fois Gerena conquise, l’église fut construite à partir de la tour (zone de l’autel) vers la porte du pardon. Des ouvriers musulmans ayant participé à sa construction, les arcs qui séparent les deux parties de l’église sont de style mudéjar et le toit compte un plafond à caissons en bois.

C'est un château d'origine musulmane, probablement almohade ou même antérieur, qui fut transformé et adapté entre les XVe et XVIe siècles pour servir de résidence aux seigneurs de Fuentes.

Fontaine datant de la période islamique, qui servait à irriguer les champs environnants et d'abreuvoir pour le bétail. C'est l'un des rares témoignages du passé musulman d'Alanís. Il s'agit d'une construction de type rural, qui nous démontre qu'à l'époque musulmane, Alanís avec le caractère de métairie, une sorte de domaine agricole.