Romerías

Séville te fais tomber amoureux

Connue sous le nom de chapelle de Jésus de Nazareth, elle a fait partie du couvent dominicain de San Bartolomé, construit aux frais de Bartolomé López de Marchena, qui ordonna sa fondation en 1542 et le destina à l’entretien et au renforcement du corps et de l’esprit.

En 1731, un groupe de jeunes passaient leur temps à chanter le rosaire dans les rues « plus pour s’amuser puérilement que pour des raisons de dévotion ». D’autres personnes se joignirent à eux et c’est ainsi qu’ils créèrent la confrérie de los Servitas, qui est à l’origine de la construction de l’église de Nuestra Señora de los Dolores.

La chapelle de Nuestra Serñora del Carmen de Utrera fait partie du Collège salésien, le plus ancien de la congrégation en Espagne qui date de 1881.

À son arrivée à Utrera, la Compagnie de Jésus a fondé un couvent-école et c’est à cet endroit que se dresse aujourd’hui l’école Rodrigo Caro. Il reste de ce couvent l’église de San Francisco el Nuevo ainsi que d’autres pièces comme la sacristie et la salle de réunion.

Le Couvent de la Concepción de Carmelitas Calzadas fut fondé en 1577 par Francisco Álvarez de Bohórquez et son épouse Catalina de Coria. Le premier office eut lieu l’année suivante, le couvent ayant été inauguré en 1580.

Comme d'autres églises paroissiales sévillanes, son origine remonte à la reconquête de la ville. Elle est située sur le site d'un ancien temple romain, sur lequel fut construite une église wisigoth et plus tard une mosquée. Elle appartient au type d'église gothique-mudéjar, bien qu'elle ait été modifiée au cours des XVIIe et XVIIIe siècles.

Bâtiment d'origine mudéjare. Construit au XVe siècle, il est de style mudéjar et possède une seule nef. Son intérieur est un bel exemple du style mudéjar populaire avec un toit en bois caractéristique qui contient une image de Saint Diego, l'œuvre de Castillo Lastrucci au XXe siècle. La façade des pieds correspond au premier quart du XVIe siècle.