Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Église Santo Cristo de la Misericordia

178
2

Cette église du XVIIIe siècle (1745-1757) doit son nom à l’image du Christ de la Miséricorde, qui préside le maître-autel.

L’édifice fut érigé en brique et maçonnerie et le portail se compose d’un corps et d’un attique. Le corps principal est formé par un arc en plein cintre entre des pilastres chantournées avec des ornements végétaux et surmonté d’un fronton brisé, courbé et pendentif, de style néoclassique. Le fronton repose sur le deuxième corps ou attique, de composition similaire. Les blasons de l’hôpital sont représentés sur le couronnement de l’attique. L’ensemble est défini par des contreforts et des colonnes adossées et orné de grappes de fruits.  

La façade actuelle ne correspond pas à son aspect original puisqu’elle a fait l’objet d’une rénovation au début du XXe siècle, avec l’ajout d’un vitrail avec l’image du Sacré-Cœur de Jésus dans l’attique.

La tour se compose de trois corps, dont le clocher et le couronnement témoignent du talent de son bâtisseur, Alonso Ruiz Florindo (1722-1786). La base commence par trois rangées de pierres de taille en grès sur tout le périmètre de la chapelle.

L’intérieur de la chapelle se compose d’une seule nef sur un plan en croix latine, divisée en cinq sections et un transept très prononcé. Les deux chapelles latérales ont été ajoutées à différents moments de l’histoire de l’édifice, de sorte qu’elles ne font pas partie de la structure originale.    

La chapelle comprenait trois portails d'accès à l'extérieur. Au pied du bâtiment, le portail principal est conservé tel qu’il a été projeté, le second était situé dans l’espace qui occupé le retable de Notre Dame des Sept Douleurs et le troisième était situé à côté de la tour pour faciliter l’accès depuis la chapelle.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.