Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Église paroissiale Santa Cruz

149
2

Bien qu'elle ait été construite entre 1776 et 1836 sur les vestiges du bâtiment précédent qui a été détruit en 1755 lors du tremblement de terre de Lisbonne, on trouve dans l'église des éléments de décoration et de construction très antérieurs, remontant à l'époque wisigothe et à l'invasion arabe.

L'église actuelle, qui comporte trois vaisseaux, avec des voûtes en demi-berceau à lunettes dans la nef, le transept et la chapelle principale, et des voûtes elliptiques et hémisphériques dans les collatéraux et le transept respectivement, n'a jamais été achevée et les deux premières sections des vaisseaux ne sont toujours pas couvertes. 

A côté du portail s’élève une superbe tour, à gauche de la façade principale. Cette tour de 42 mètres de haut, de style Renaissance, est la plus ancienne d'Écija et la seule à avoir un plan rectangulaire. Elle a été réalisée par Hernán Ruiz vers 1560 et a subi plusieurs remaniements après le tremblement de terre en question.

L'église contient des œuvres intéressantes de différentes époques, dont le retable principal du XVIIIe siècle provenant du couvent de la Concepción de los Mercedarios, dédié à Notre-Dame du Perpétuel Secours, une sculpture du cercle de Jerónimo Hernández datant de 1575 environ, et le retable de la nef gauche qui abrite une sculpture du Christ crucifié connue sous le nom de Cristo de la Sangre, de 1567, réalisée par Gaspar del Águila. À noter également le sarcophage sculpté utilisé comme table d'autel, qui est un exemple intéressant de l'art paléochrétien de la fin du Ve siècle. 

La paroisse de Santa Cruz possède une importante collection d'orfèvrerie à l'intérieur, dont la majeure partie date du XVIIIe siècle, l'une des plus riches de la province, ainsi qu'une intéressante collection d'objets d'art sacré (mobilier, peintures, sculptures, chasubles…) du XVIe au XIXe siècle.

De même, cette paroisse est le siège de trois confréries de la Semaine sainte : Hermandad de la Sangre (Jeudi saint), Hermandad del Silencio (à l’aube, dans la nuit du Jeudi saint au Vendredi saint) et Hermandad del Resucitado (dimanche de Pâques). 

C'est également le siège canonique de la confrérie de Gloria de Nuestra Señora del Valle Coronada, patronne de la ville.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.