Camona Vistas Parador

Séville te fais tomber amoureux

Bâtiment du XVIIIe siècle, en pierre calcaire et marbre rose de la Sierra de San Pablo. 

Construite sur une église du XVIIe siècle, dont seul le premier corps de la tour est conservé, sa façade baroque en pierre se distingue. Elle possède un plan en croix latine et les nefs sont séparées par 16 colonnes toscanes.

L'église San Juan Bautista fut fondée après la conquête chrétienne de Marchena, liée à la présence de l'ordre de Saint-Jean dans la ville, documentée au XIIIe siècle. De cette époque primitive, il ne reste que la chapelle située sous la tour.

L'église paroissiale est un bâtiment de style mudéjar qui a été rénové à la fin du XVIIIe siècle et à nouveau au milieu du XXe siècle. Elle est située au centre de la localité, tout près du château. 

L'église doit son nom à la sainte patronne de la municipalité, Santa Marta. 

Elle possède une seule nef rectangulaire avec des chapelles latérales prolongées par la tribune du chœur, et est surmontée d'une voûte d’arête et d'une coupole hémisphérique dans le transept.

L’église paroissiale Nuestra Señora de la Victoria est située dans le centre historique d’Arahal, à quelques minutes d’autres monuments religieux importants tels que l’église San Roque, le couvent de Nuestra Señora del Rosario ou l’église de la Santísima Vera-Cruz.

Le couvent de la Visitación de Santa Isabel (mères philipiennes) fut fondé à la fin du XVIe siècle et fut occupé par plusieurs congrégations religieuses. À l’origine, il s’agissait d’un béguinage qui s’unit à la congrégation des sœurs minimes qui prirent alors en charge le couvent.

Cette maison-palais fut la propriété des marquis de la Garantía et, aujourd’hui, elle appartient à MM. Cárdenas Osuna et Jiménez Alfaro. 

La façade est en briques apparentes et, au centre, il y a une belle porte du XVIIIe siècle avec le blason du marquisat. Cette porte se distingue par ses belles proportions, son design et son élégante exécution.