Écija Iglesia de los Descalzos

Séville, belle et diverse

L'église de la Merced, à son emplacement actuel, fut bâtie en 1650, bien qu'elle ait subi une profonde transformation dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Les frères mercédaires arrivèrent à Osuna en 1609 et s’installèrent tout d'abord dans l'ermitage de Santa Ana, situé en périphérie de la ville.

Bâtiment du XVIIIe siècle, en pierre calcaire et marbre rose de la Sierra de San Pablo. 

Construite sur une église du XVIIe siècle, dont seul le premier corps de la tour est conservé, sa façade baroque en pierre se distingue. Elle possède un plan en croix latine et les nefs sont séparées par 16 colonnes toscanes.

L'église San Juan Bautista fut fondée après la conquête chrétienne de Marchena, liée à la présence de l'ordre de Saint-Jean dans la ville, documentée au XIIIe siècle. De cette époque primitive, il ne reste que la chapelle située sous la tour.

L'église paroissiale est un bâtiment de style mudéjar qui a été rénové à la fin du XVIIIe siècle et à nouveau au milieu du XXe siècle. Elle est située au centre de la localité, tout près du château. 

L'église doit son nom à la sainte patronne de la municipalité, Santa Marta. 

Le bâtiment est fait de maçonnerie et de briques et se compose d'une seule nef distribuée en cinq sections et d'une chapelle principale quadrangulaire.  Une chapelle carrée est adossée au côté droit de la chapelle quadrangulaire. En outre, sur le mur de l'Épître se trouve la Chapelle sacramentelle. 

Elle possède une seule nef rectangulaire avec des chapelles latérales prolongées par la tribune du chœur, et est surmontée d'une voûte d’arête et d'une coupole hémisphérique dans le transept.

Cet édifice, construit au XVIe siècle, était l'église du couvent des Pères Paulins. De nos jours, en raison des réformes successives menées au cours des XVIIe et XVIIIe siècles et surtout à une époque très récente (de 1965 à 1974), seule la partie correspondant au chevet et au transept a été conservée.