La provincia de Sevilla

Notre province

Vie et paysages d'une province riche en diversité et en monuments

Région de la Campiña

756
9

Découvrez une région unique, tant par la richesse culturelle et historique de ses villes que par ses plaines céréalières et oléicoles. C’est d’ailleurs ici qu’est produite l’huile d’olive vierge extra la plus primée de la province de Séville, sous le label de l’appellation d’origine d’Estepa. 

La Campiña rassemble 19 communes au patrimoine historique exceptionnel. Citons notamment les villes de Carmona, Osuna, Écija, Estepa et Utrera, qui sont célèbres pour leur héritage architectural et leur patrimoine classé site historique et artistique. Tout comme le célèbre écrivain romantique Washington Irving, qui lui a souvent rendu hommage dans ses livres, vous tomberez certainement sous le charme de La Campiña d’al-Andalus. Suivez la Route des châteaux pour découvrir son passé médiéval : le château d’Alcalá de Guadaíra, le château de la Monclova à Fuentes de Andalucía et celui de Los Molares, où est organisé chaque année un marché médiéval. 

Goûtez à la gastronomie locale accompagnée du célèbre pain de cette région sévillane. Visitez les nombreux couvents et dégustez les pâtisseries artisanales des religieuses, ainsi que les célèbres mantecados d’Estepa. Venez assister aux célébrations de la Semaine sainte dans différentes villes : vous pourrez y admirer les précieuses statues Renaissance et baroques, réputées dans toute la province, et découvrir la tradition des processions  au son des groupes musicaux traditionnels. 

Cette terre, berceau du flamenco sévillan, a vu naître de grandes voix de l’histoire musicale espagnole, parmi lesquelles Pepe Marchena, Antonio Mairena, La Niña de la Puebla, la saga de los Pavones, Bambino et Enrique Montoya.


Climat 

Dans cette région, les hivers sont doux et les étés très chauds, les plus chauds de la péninsule ibérique. La Campiña comptabilise plus de 3 000 heures d’ensoleillement par an. Les précipitations y sont plutôt rares tout au long de l’année, allant de 500 à 700 mm.


Localisation

La région de La Campiña est la plus étendue de la province de Séville et se caractérise par ses plaines céréalières et oléicoles. Elle s’étend sur les parties centrale et orientale de la province et abrite des villes chargées d’histoire. On y trouve aussi une grande variété d’animaux, en particulier du bétail et des oiseaux. Vous pourrez observer dans l’espace protégé du complexe endoréique de Lantejuela l’érismature à tête blanche, une espèce en danger de disparition. Cette région rassemble également le parc naturel d’Oromana et la voie verte de Los Alcores. 


Comment s’y rendre ?

L’A-92 traverse La Campiña et relie Séville à Málaga, Grenade et Almería. Plus au nord se trouve la N-4, qui va de Séville à Cordoue.

En train depuis Séville, la ligne C1 s’arrête dans la ville d’Utrera. Les lignes de moyenne distance qui relient Séville à Málaga et Almería s’arrêtent aux gares d’Arahal, Marchena, Osuna et Pedrera.
Vous pouvez aussi prendre un car au départ des gares routières de la Plaza de Armas et du Prado de San Sebastián à Séville.


Comment se déplacer ?

Les villes telles qu’Osuna, Écija, Alcalá de Guadaíra et Mairena del Alcor sont très bien desservies par des bus urbains, mais flâner à pied dans les rues reste la meilleure façon de découvrir le patrimoine des localités de La Campiña. Prévoyez également des randonnées à pied, en vélo ou à cheval sur les nombreux sentiers qui sillonnent la région.


Les incontournables

  • Dans cette région de la province de Séville, vous découvrirez des villes au patrimoine somptueux. Certaines villes millénaires comme Osuna, Écija, Utrera, Marchena, Alcalá de Guadaíra et Estepa ont été classées sites historiques et artistiques.
  • Venez découvrir le Coto de las Canteras d’Osuna, un monument surnommé « la Petra d’Andalousie », et admirer la grandeur de l’époque romaine dans la cité antique d’Astigi, sur l’actuel territoire de la ville d’Ecija. Ce lieu chargé d’histoire abrite la fontaine où saint Paul baptisa les habitants d’Astigi.
  • Suivez la Route des châteaux le long de laquelle vous admirerez d’imposantes forteresses médiévales en excellent état de conservation. C’est le cas du château de Los Molares, où se tient chaque année un marché médiéval. Cette route passe également à proximité de lieux incontournables comme les châteaux d’Alcalá de Guadaíra et leurs légendes mystérieuses, le château de Luna à Mairena del Alcor et son musée ou encore le château d’Utrera. 
  • Assistez aux célébrations de la Semaine sainte qui ont été classées d’intérêt touristique national. Lors de cette semaine retraçant la Passion du Christ, vous pourrez admirer de précieuses statues baroques qui sont des témoins de la richesse de cette région lors du Siècle d’or espagnol. Durant les fêtes, la tradition veut que de nombreux groupes de musiciens parcourent les rues des villes andalouses. Parmi les fêtes incontournables de la région, vous trouverez la semaine de la Passion à Carmona, « Los Judíos » à Alcalá de Guadaíra le Jeudi saint, la Fiesta de los Huevos Pintados (fête des œufs peints) à Cañada Rosal le dimanche de Résurrection et la procession du Christ de la Prison à Mairena del Alcor, l’une des plus spectaculaires de la province. 
  • La Campiña s’enorgueillit aussi de ses férias, qui font partie des premières d’Andalousie. La plus ancienne est la féria d’avril à Mairena del Alcor. Celles d’Écija, Osuna et Utrera sont aussi réputées, tout comme la Féria del Verdeo d’Arahal qui a été classée d’intérêt touristique.
  • C’est dans cette région que le flamenco puise ses racines, puisqu’elle a vu naître de grands chanteurs comme Pepe Marchena, Antonio Mairena, la saga des Pavón et Enrique Montoya. Cette terre a aussi vu émerger différents styles de flamenco comme les saetas moleeras et les colombinas de Marchena, ou la soleá d’Alcalá de Guadaíra. Ces chants sont encore interprétés dans les nombreux festivals de flamenco qui se déroulent chaque année dans toutes les localités de la région. 
  • La Campiña n’est pas en reste côté gastronomie. Elle offre une grande variété de plats et de tapas à base de produits locaux. Aux ragoûts et potages traditionnels s’ajoutent les délicieuses pâtisseries et sucreries des religieuses ainsi que le pain artisanal, notamment le mollete marchenero. Les amateurs de sucré pourront déguster les célèbres aldeanas d’Osuna, le mostachón d’Utrera, les yemas d’Écija, et bien évidemment les mantecados d’Estepa. Sans oublier l’huile d’olive vierge extra de l’appellation d’origine Estepa ainsi que les olives noires d’Arahal. 
  • Enfin, profitez du cadre naturel de La Campiña et de ses nombreux sentiers de randonnée à travers les vastes champs d’oliviers et de céréales. Ne manquez pas d’explorer la voie verte de Los Alcores ainsi que le parc naturel d’Oromana. Faites également un détour par le complexe endoréique de Lantejuela, où vous pourrez observer différentes espèces d’oiseaux en voie d’extinction.


Itinéraire de visite

Visitez les localités millénaires de La Campiña et découvrez le précieux patrimoine architectural, classé site historique et artistique dans les villes de Carmona, Osuna, Écija, Estepa et Utrera. À Osuna, vous pourrez admirer la collégiale et le Coto de las Canteras, connu sous le nom de « la Petra d’Andalousie » et la Calle San Pedro, classée « deuxième plus belle rue d’Europe » par l’Unesco. 

Découvrez le passé romain de la région en vous promenant dans Écija ou en visitant son musée archéologique : vous pourrez y voir l’Amazone blessée, une sculpture du IIe siècle unique en Espagne. Remarquez aussi les vestiges de la splendeur de l’époque romaine en visitant l’amphithéâtre et la nécropole de Carmona. 

Suivez la Route des châteaux et découvrez le passé médiéval de La Campiña : vous serez incollables sur cette période après une visite du château de Luna à Mairena del Alcor, de l’Alcázar du roi Don Pedro et du Parador de Carmona, du château d’Alcalá de Guadaíra ou encore de celui de Los Molares, entre autres. Découvrez aussi deux villes très récentes, Cañada Rosal et La Luisiana, fondées au XVIIIe siècle par le roi Charles III.

Cette région compte également de nombreux palais, couvents et églises qui témoignent de son rayonnement économique aux XVIe et XVIIe siècles. À Utrera se trouve par exemple l’église de Consolación, dont le pèlerinage dédié à la vierge qui a été le plus important d’Espagne et fut interdit au XVIIIe siècle. D’autres œuvres remarquables peuvent être admirées dans la ville de Paradas, où la toile de la Madeleine pénitente d’El Greco est conservée. Marchena abrite quant à elle neuf peintures du célèbre artiste baroque Francisco de Zurbarán. 

À Estepa, montez jusqu’au belvédère du Cerro de San Cristóbal, surnommé le balcon de l’Andalousie, et contemplez la vue imprenable sur La Campiña. Flânez dans ses belles rues pour découvrir son précieux patrimoine et faites un détour par le Centre d’interprétation du baroque de Fuentes de Andalucía pour comprendre la grandeur de cette région durant le Siècle d’or espagnol. 

Chaque localité de La Campiña propose une visite culturelle, patrimoniale et historique très complète. Ces terres étaient en effet autrefois des seigneuries qui ont laissé un impressionnant héritage de monuments. Tout ce qui est décrit ici n’est qu’un aperçu des trésors de la région qui ne demandent qu’à être découverts !


Lieux à visiter

  1. Parc naturel d’Oromana
  2. Route des châteaux de La Campiña
  3. Route de Washington Irving
  4. Voie verte de Los Alcores
  5. Nécropole (Carmona)
  6. Églises, couvents, palais et musées (Écija)
  7. Collégiale (Osuna)
  8. Calle San Pedro (Osuna)
  9. Cerro San Cristóbal (Estepa)
  10. Centre d’interprétation des villes nouvelles (Cañada Rosal)
  11. Voie verte de Los Alcores
  12. Centre d’interprétation baroque (Fuentes de Andalucía)
  13. Réserve de Lantejuela
  14. Château de Los Molares
  15. Castillo de Luna (Mairena del Alcor)
  16. Quartier de la Mota et remparts (Marchena)
  17. Coto de las Canteras (Osuna)
  18. Amphithéâtre et nécropole (Carmona)
  19. Alcázar du roi Don Pedro (Carmona)
  20. Parador (Carmona)

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.