La provincia de Sevilla

Notre province

Vie et paysages d'une province riche en diversité et en monuments

El Palmar de Troya

671
4

El Palmar de Troya, la « tour de guet » du Guadalquivir

El Palmar de Troya se trouve au sud-est de Séville, à 15 km d’Utrera et sur la voie de transhumance de la Cañada Real. Jusqu’en octobre 2018, était un hameau de la municipalité d’Utrera, ce qui en fait l’un des villages les plus récents de la province.

Les données historiques les plus anciennes concernant El Palmar de Troya datent de l’époque romaine. Elles montrent l’établissement d’une colonie de soldats retraités de l’armée de Jules César, appelée Siarum ou Searo, dans une cité romaine aujourd’hui ensevelie près de La Cañada. Plus récemment, au XIIIe siècle, El Palmar de Troya faisait partie de la « Banda Morisca », le système de défense contre les attaques musulmanes dont il reste des vestiges, comme la tour de l’Águila, qui protégeait la vallée du Guadalquivir, peut-être même avant les guerres entre chrétiens et musulmans.

Malgré cette histoire ancienne, le village moderne est né avec l’installation de travailleurs immigrés saisonniers au Cortijo de Troya. La localité doit son nom aux nombreux palmiers qui poussaient aux alentours de ce domaine. Il y avait même ici une école pour les enfants des ouvriers. Une partie de la population actuelle descend également des prisonniers de la guerre civile ayant participé à la construction du lac artificiel de Torre del Águila, qui a permis l’irrigation de la région.

La principale activité est l’agriculture, suivi du secteur de la restauration. El Palmar de Troya compte de nombreuses sociétés spécialisées dans le catering pour les festivités, à tel point que le pèlerinage en l’honneur de la sainte patronne de la ville, la romería de Nuestra Señora del Carmen, est célébré au mois de mai et la feria en juillet, pour que les festivités n’interfèrent pas avec l’activité professionnelle des habitants. 

El Palmar de Troya est un endroit idéal pour profiter de l’agrotourisme. Conscient de la valeur de son cadre naturel, il a tiré parti des nombreux chemins agricoles pour créer des corridors verts reliant différents espaces : le lac artificiel de Torre del Águila, l’étang de Zarracatín, la voie verte Utrera-El Palmar...

Venez découvrir El Palmar de Troya, vous détendre et profiter de la nature. 


Comment s’y rendre ?

En voiture depuis Séville, prendre l’A-376 jusqu’à destination, ou bien emprunter l’A-4.
La gare la plus proche se trouve à Utrera, qui est reliée à la ligne de banlieue C1 de la gare Santa Justa de Séville. Vous pouvez aussi prendre le car à la gare routière Prado de San Sebastián de Séville jusqu’à El Torbiscal, puis un taxi pour rejoindre El Palmar de Troya.


Comment se déplacer ?

La meilleure façon de découvrir El Palmar de Troya est de s’y promener à pied, ou bien en vélo pour profiter au mieux du cadre naturel


Les incontournables

  • Une fête à ne pas manquer à El Palmar de Troya est le carnaval, qui se déroule le week-end précédant la Journée de l’Andalousie. Les habitants sortent dans les rues avec d’amusants costumes qu’ils ont confectionnés eux-mêmes.
  • Le point d’orgue de la Semaine sainte a lieu le Samedi saint, durant lequel la confrérie Santísimo Cristo de la Buena Muerte y Nuestra Señora de los Dolores en su Soledad défile en procession silencieuse dans les rues. Vous admirerez alors la statue anonyme du XVIIe siècle restaurée par Encarnación Hurtado en 2002, qui sort de l’église Nuestra Señora del Carmen depuis 1981. Le dimanche des Rameaux, découvrez la procession de la Borriquita et le Vendredi saint, celle du Nazareno. 
  • La romería de Nuestra Señora del Carmen est un pèlerinage festif en l’honneur de la sainte patronne qui a lieu le dernier samedi de mai (date variable en fonction du pèlerinage d’El Rocío). Assistez à ce pèlerinage qui rassemble 30 charrettes et conduit avec ferveur les pèlerins au lac artificiel de Torre del Águila. 
  • En juillet, venez à la feria en l’honneur de Nuestra Señora del Carmen. Le 16 juillet, la vierge portée par un groupe de femmes (ce qui est peu habituel) défile en procession.
  • Si vous êtes à El Palmar de Troya durant l’été, ne manquez pas un plongeon dans sa piscine municipale : un endroit idéal où s’installer en famille.
  • Un marché médiéval est organisé le dernier week-end d’octobre, durant lequel la rue piétonne et la Plaza de la Concordia remontent dans le temps avec les artisans qui présentent leur production : bijoux fantaisie, travail du cuir, verre, savons, délices sucrés et salés… Une multitude d’animations de rue emplissent alors la ville de couleurs, de musique et de joie. 
  • Les amoureux de la nature et des sports en plein air ne manqueront pas une visite des espaces verts de la ville : l’étang de Zarracatín, le lac artificiel de Torre del Águila, la voie verte Utrera-El Palmar ou encore le sentier de Villamartín. 
  • Et bien sûr, dégustez les spécialités rurales de la province de Séville, cuisinées à base d’huile d’olive et de produits du terroir. 


Itinéraire de visite

Le centre d’El Palmar de Troya se trouve sur la Plaza de la Concordia. À quelques mètres de l’église Nuestra Señora del Carmen (dans laquelle sont conservées toutes les statues portées en procession), découvrez la bibliothèque municipale ou le lycée. En descendant la calle Gladiolos et la calle Geranio, vous arriverez à la mairie. Cette promenade agréable vous permettra d’apprécier la véritable richesse d’El Palmar de Troya : son cadre naturel.

En périphérie, dans le domaine du Cortijo de Troya, découvrez une tour arabe, aujourd’hui propriété privée, qui se dresse au sommet d’une colline à l’est d’El Palmar de Troya. Il s’agirait d’une des tours de guet défensives constituant le réseau de surveillance et de défense de la « Banda Morisca ». S’y ajouteraient probablement la tour du Bollo (également sur un domaine privé et qui est reliée visuellement avec la tour de Lopera et le château de Las Aguzaderas) et la tour de l’Águila, près du lac artificiel. 

Les amateurs de cyclotourisme ne pourront pas manquer une promenade le long de la voie verte Utrera-El Palmar ou sur le sentier de Villamartín, où se trouve l’étang de Zarracatín sur lequel affluent des oiseaux migrateurs comme les flamants roses et les canards. Cette zone humide appartient à la réserve naturelle endoréique d’Utrera et est la plus grande du complexe, avec l’une des plus grandes salines d’Andalousie.

Si vous aimez la pêche sportive et les activités en plein air, venez au lac artificiel de Torre del Águila, qui se visite tout comme sa tour de guet. 


Lieux à visiter

  1. Église Nuestra Señora del Carmen
  2. Étang de Zarracatín
  3. Tour de l’Águila – Lac artificiel Torre del Águila


Localisation

El Palmar de Troya se trouve à 46 km au sud-ouest de Séville, dans la région de La Campiña. Cette commune de 25 hectares est située entre les ruisseaux Salado de Morón et Pájaras, sur la gauche de l’A-364 Écija-Jerez de la Frontera. Elle se trouve à 15 km d’Utrera, à la limite entre la Campiña et les marais.

Comarque
La Campiña
Superficie
33.16 Km²
Altitude
117.00 m
Nº d’habitants
2.395
Étiquettes

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.