Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Arc del Postigo del Aceite

209
1

Localisé à Séville, l'Arco del Postigo del Aceite (le Guichet ou Porte de l'Huile) est l'unique guichet conservé des trois existants dans l'ancienne muraille arabe. Son origine remonte à l'an 1107, à l'époque de Ben Yusuf, bien qu'il fut rénové au XVIe siècle par Benvenuto Tortello. Il prolongeait la muraille par l'actuelle Plaza del Cabildo (place de la mairie), qui conserve encore un petit pan de mur.

Au XIIe siècle, il eut une fonction différente, et était connu sous le nom de « bad al-Qatay » (Porte des bateaux), en raison de la présence à proximité de l'arsenal pour la construction de navires. Plus tard, il apparaît dans certaines sources sous le nom de « Puerta de la Alhóndiga » (Porte de la Halle aux grains), « Puerta del Aceite » (Porte de l'Huile) ou encore « Puerta de la Aceituna » (Porte de l'Olive), car ces produits entraient traditionnellement dans la ville par cette porte.

À l'intérieur du guichet, au-dessus de l'arc, on remarque une représentation en pierre sculptée de San Fernando, avec les évêques Isidoro et Leandro et, en dessous, une plaque qui atteste de la rénovation réalisée par Tortello. À l'intérieur de l'arc, on peut observer les rails dans lesquels étaient placées les planches destinées à freiner les constantes inondations de la rivière.

Au XVIIIe siècle, une petite chapelle fut construite sur le côté droit à l'intérieur des murs, dans laquelle est vénérée l'icône de la « Pura y Limpia Concepción » (l'Immaculée Conception), attribuée à Pedro Roldán. Cet endroit est l'un des plus populaires pour voir les défilés de certaines confréries de la Semaine sainte.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.