Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Château de Constantina et monument au Sacré-Cœur

282
1

Cette forteresse dont l’origine est confondue avec celle de la ville, date de l’époque arabe. Elle servait à défendre l'axe nord-sud dans la direction de Séville et renforçait la ligne de défense de ladite Cora de Firrish bien qu’il semble prouvé qu’elle s’élève sur les restes d’un camp fortifié romain antérieur et peut-être même sur d’autres structures militaires qui furent construites en profitant de la position dominante de la colline qui surplombe la vallée de la Osa.

Actuellement, le château de Constantina est constitué d’une enceinte polygonale mesurant environ quatre-vingt-dix mètres de diamètre. La défense extérieure consiste en une barbacane dont il reste suffisamment de parties pour pouvoir affirmer qu’elle entourait toute l’enceinte. La majorité de l’espace a été conservé et deux des sept tours que comptait la forteresse sont restées complètes. Ces tours renferment des pièces circulaires recouvertes de voûtes sur pendentifs magnifiquement construites (consolidées en 2012).

L'ensemble s’articule autour d’une grande place d’armes et d’une citerne semi-enterrée de grande taille qui garantissait l’approvisionnement en eau de la garnison et qui a été conservée en très bon état. L’entrée était coudée et protégée par un donjon de douze mètres de haut. Il était à deux étages et surmonté d’un toit crénelé plus grand que les autres et qui servait à surveiller le village au pied de la colline. Le château a été déclaré bien d’intérêt culturel en 1985 en vertu de la loi 16/1985 sur le patrimoine historique espagnol.

La solidité et la sobriété de la construction ainsi que l’harmonie de ce complexe fortifié et la magnifique vue sur les alentours rendent sa visite incontournable.

Le Monument du Sacré-Cœur est érigé comme une œuvre diocésaine construite en 1954 à l’initiative du Père Félix, le prêtre de la ville. Il est situé à côté du château, à un endroit stratégique étant donné que grâce à sa hauteur ajoutée à celle de l’édifice (16 mètres de haut au total, l’icône mesurant 5 mètres de haut) il surplombe la ville d’où l’on peut voir le Christ qui bénit sa population. En-dessous du monument, il y a une petite chapelle où par le passé étaient célébrées des messes pour le vénérer. 

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.