Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Ermitage de San José

80
0

Au XIXe siècle, il y avait plusieurs ermitages à la Puebla de Cazalla. Les ermitages étaient normalement construits à proximité des routes qui donnaient accès aux villages et subsistaient grâce aux aumônes données par les fidèles et les dévots des saints auxquels ils étaient dédiés. Une grande partie des ermitages a été construite par les confréries pour vénérer leurs images titulaires et, en général, un hôpital était érigé à côté.

L’ermitage de San José fut bâti sur son site actuel au début du XVIIIe siècle. Son auteur reste inconnu, bien que l’on pense qu’il s’agit de l'œuvre de maîtres d'œuvre locaux. Au milieu du même siècle, son patrimoine s’enrichit avec l’incorporation d’images, de retables et d’ornements provenant de l’ermitage de Santa Ana (1745) en ruine.

Au cours du XIXe siècle, l’ermitage remplit les fonctions de paroisse pendant les travaux de l’église de Nuestra Señora de las Virtudes et du couvent de Nuestra Señora de la Candelaria. Au milieu de ce siècle, compte tenu de la détérioration de l’édifice, Mme Valentina Cañete, femme fortunée et très dévouée à San José, fit don d’une bonne partie de ses biens pour la reconstruction du bâtiment et l’acquisition des ornements nécessaires au culte.

Parmi les nombreuses images conservées dans l’ermitage, la seule ayant une valeur artistique est un petit crucifix du XVIIe siècle (Cristo del Amor), réalisé en bois polychrome, situé face à la porte d’entrée au bâtiment. Dans la chapelle principale, il faut tout de même noter l’image du chandelier de la Virgen de la Consolación de la seconde moitié du XVIIIe siècle, ainsi que l’image de San Francisco de Paula, du XIXe siècle.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.