Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Plaza América

266
0

La Plaza América ou place d'Amérique est située dans le parc de María Luisa et l'on doit sa conception à l'architecte Aníbal González y Álvarez-Osorio (1876-1929). Inaugurée en 1916, elle est entourée d'une chaussée ovale pour la circulation automobile et par le palais des Arts anciens (aujourd'hui musée des arts et coutumes populaires), le Pavillon royal et le palais des Beaux-Arts (actuellement musée archéologique). Dans ces bâtiments, les premiers de l'Exposition ibéro-américaine de 1929, Aníbal González a réuni trois styles architecturaux historiques : Renaissance (palais des Beaux-Arts), gothique (Pavillon royal) et mudéjar (palais des Arts anciens).

Le centre de la place est agrémenté d'un bel étang parsemé de nénuphars, avec une grande fontaine centrale entourée de magnifiques candélabres en fer forgé. Sur cette place se trouvent également la Glorieta de Cervantes (petite place ronde), sur laquelle des bancs recouverts de carreaux de faïence reproduisent des passages de l'immortel Don Quichotte, et celle dédiée à Rodríguez Marín.

L'espace vert de la place, rénové à plusieurs reprises, est principalement composé d'un aménagement de parterres géométriques encadrés de haies de fusains du Japon (euonymus japonicus), au milieu desquels sont plantées différentes variétés de rosiers. De hauts palmiers élancés complètent l'ensemble.

Le Pavillon royal doit son nom au fait qu'il a été conçu pour abriter les collections artistiques de la Maison royale, présentées à l'Exposition ibéro-américaine de 1929.

Le dénommé Pavillon mudéjar a été achevé en 1914 et s'inspire du Mudéjar andalou, auquel il doit son nom, bien qu'il fût initialement baptisé Palais des industries, des manufactures et des arts décoratifs ou encore appelé Pavillon des arts anciens.

Le dernier bâtiment de la place, situé en face du Pavillon mudéjar, est le Pavillon des beaux-arts, également construit pour l'Exposition ibéro-américaine et qui abrite aujourd'hui le musée archéologique. Le bâtiment a été conçu par Aníbal González entre 1912 et 1929 dans un style plateresque.

À l'une des extrémités, les colombes blanches, de renommée internationale se rassemblent devant quiconque leur fournit de la nourriture, raison pour laquelle la place est également connue sous le nom de parc des colombes.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.