ROCÍO-El Viso del Alcor

Séville te fais tomber amoureux

Il est situé sur l'avenue dite Avenida de María Luisa. Sa construction date de 1929. À l'occasion de l'Exposition ibéro-américaine de Séville (1929), il fut décidé de construire ce qui allait devenir le Pavillon de Séville, composé de deux éléments qui s'articulaient entre eux : Le Casino (lieu de réunion) et le Théâtre de l'Exposition.

L'édifice Coliseo (Colisée) de Séville, de style clairement régionaliste est l'un des exemples les plus représentatifs de cette tendance et fait partie des aménagements urbains menés dans la ville à partir de 1911 à l'occasion de l'Exposition ibéro-américaine de 1929.

Une nouvelle scène à Séville, dédiée exclusivement au chant, à la danse et à la guitare, au cœur du quartier de Triana, berceau historique du flamenco, sur les rives du fleuve Guadalquivir. Un théâtre unique, un théâtre flamenco.

Situé sur l'Avenida de La Raza (l'avenue de la race), il présente une exposition permanente de 1 600 mètres carrés, installée dans deux entrepôts, hérités de l'Exposition ibéro-américaine de 1929, et qui ont été réhabilités à cet effet. Il dispose de plusieurs salles avec un contenu lié au port de Séville et à la signalisation maritime.

La Plaza de España ou place d'Espagne, s'étend sur environ 50 000 mètres carrés et elle est située à l'extrémité nord-est du parc de María Luisa. Elle a été construite par l'architecte Aníbal González entre 1914 et 1929 à l'occasion de l'Exposition ibéro-américaine de 1929.

La Plaza América ou place d'Amérique est située dans le parc de María Luisa et l'on doit sa conception à l'architecte Aníbal González y Álvarez-Osorio (1876-1929).

Le parc de María Luisa fait partie des jardins du palais de San Telmo, donnés en 1893 à la ville de Séville par l'infante María Luisa (duchesse de Montpensier), et incorporés au patrimoine urbain en 1911. En 1893 sont construits le petit édifice baptisé « Costurero de la Reina » (littéralement le couturier de la reine) et une serre à structure métallique.