Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Pavillons de l'Exposition ibéro-américaine de 1929

3244
0

L'Exposition ibéro-américaine s'est déroulée dans la ville de Séville. Elle a été inaugurée le 9 mai 1929 et clôturée le 21 juin 1930. Elle a été organisée pour montrer les liens de fraternisation entre l'Espagne, l'Amérique latine, les États-Unis, le Portugal et le Brésil.

L'Exposition ibéro-américaine coïncidait dans le temps avec l'Exposition internationale de Barcelone de 1929. Les deux formaient l'Exposition générale espagnole.

À cette occasion, 117 bâtiments ont été construits sur le parc des expositions, dont 25 existent encore (sans compter les chalets et autres petits bâtiments). Depuis 2001, tous les pavillons qui sont conservés sont la propriété de la mairie de Séville, bien que leur usage ait été transféré à diverses entités.

Tous les pavillons ibéro-américains étaient situés dans l'environnement du parc de María Luisa. La Plaza de España (Place d'Espagne) fut construite au nord du parc, dans un style néoclassique. La Plaza (place d'Espagne) a été construite au nord du parc, dans un style néoclassique. La Plaza de América (place d'Amérique) a été construite sur l'ancien site connu sous le nom de Huerto de la Mariana. Sur cette place ont été installés trois pavillons espagnols qui seraient permanents : le Pavillon des Industries et des Arts Décoratifs, le Pavillon des Beaux-Arts et le Pavillon royal.

Les jardins du palais San Telmo, où se trouvait le Pavillon de Séville. Ce pavillon disposait d'un auditorium, plus tard devenu le théâtre Lope de Vega, et une salle annexe connue sous le nom de Casino de la Exposición.

La Plaza de España est présidée par le Pavillon de l'Espagne de l'Exposition ibéro-américaine de 1929, également œuvre d'Aníbal González. De style régionaliste, bien que ponctué d'influence de la Renaissance, il intègre les éléments traditionnels tels que le fer forgé, la céramique et les briques apparentes. C'est le plus grand de tous les pavillons.

Certains pavillons de l'Exposition ibéro-américaine existent toujours, et bien qu'ils ne puissent pas tous être visités, ce sont les bâtiments les plus incroyables que nous a laissés cette Exposition ibéro-américaine, et qui permettent partir sur les traces de l'héritage urbain de Séville. Voici quelques-uns de ces pavillons toujours en activité : 

  • Le Pavillon de l'Argentine est devenu le Conservatoire de la danse.
  • Le Pavillon du Chili abrite actuellement l'École supérieure des arts.
  • Le Pavillon de Colombie appartient toujours au pays et accueille le consulat de Colombie.
  • Le Pavillon de Cuba est le siège de l'Agence andalouse de coopération internationale au développement du Conseil d'Andalousie. 
  • Le Pavillon du Guatemala est le siège du Conservatoire de la danse.
  • Le Pavillon du Brésil, le Pavillon de l'Uruguay et le Pavillon du Mexique sont des bâtiments de l'Université de Séville.
  • Pavillon des États-Unis Pendant des années, il a abrité le consulat des États-Unis, avant de devenir il y a quelques années, un musée d'art contemporain de la Fondation Valentín Madariaga.
  • Le Pavillon du Pérou est actuellement rattaché au Conseil supérieur de la recherche scientifique.
  • Le Pavillon du Chili accueille le consulat chilien et l'École des arts appliqués.
  • Le Pavillon du Portugal est le siège du consulat du Portugal. 
  • Le Pavillon de Saint-Domingue est un bâtiment municipal.
  • Le Pavillon Domecq est le siège des « Juventudes Musicales » (jeunesses musicales).
  • Pavillon de Séville : Son auditorium est le théâtre Lope de Vega. La salle située à côté est un espace municipal connu sous le nom de Casino de la Exposición.
  • Le Pavillon du Maroc est le siège du service municipal des parcs et jardins, tout comme le Pavillon de Saint-Domingue qui est également devenu un bâtiment municipal.
  • Pavillon de Telefónica. C'est actuellement le siège de l'École de jardinage et du Centre d'études environnementales Joaquín Romero Murube.
  • Le Pavillon du ministère de la Marine accueille aujourd'hui le siège du Commandement de la Marine.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.