ROCÍO-El Viso del Alcor

Séville te fais tomber amoureux

L’ancienne résidence d’Otto Engelhardt est connue sous le nom de Villa Chaboya en raison du nom de la colline sur laquelle elle se trouve.

Ce palais est surnommé la « Maison aux sept balcons ».

Situé sur la Plaza de Santiago, il possède une superbe porte Renaissance en pierre sculptée dotée d’un blason noble du XVIe siècle et surmontée d’un fronton triangulaire.

Le Centre de la céramique de Triana (CCT) est la concrétisation d'un projet municipal conçu dans le but de préserver la mémoire de l'une des dernières fabriques de céramique encore actives dans la ville de Séville jusqu'à très récemment.

La bibliothèque-musée Mariano Carmen Coronada du couvent Santo Ángel à Séville a pour ambition de faire connaître la splendide bibliothèque conventuelle qui renferme près de 8 000 volumes allant du XVIe siècle à nos jours. C'est l'un des joyaux cachés de la ville de Séville, qui a été inauguré en 2016.

La Plaza de España ou place d'Espagne, s'étend sur environ 50 000 mètres carrés et elle est située à l'extrémité nord-est du parc de María Luisa. Elle a été construite par l'architecte Aníbal González entre 1914 et 1929 à l'occasion de l'Exposition ibéro-américaine de 1929.

La Plaza América ou place d'Amérique est située dans le parc de María Luisa et l'on doit sa conception à l'architecte Aníbal González y Álvarez-Osorio (1876-1929).

Le parc de María Luisa fait partie des jardins du palais de San Telmo, donnés en 1893 à la ville de Séville par l'infante María Luisa (duchesse de Montpensier), et incorporés au patrimoine urbain en 1911. En 1893 sont construits le petit édifice baptisé « Costurero de la Reina » (littéralement le couturier de la reine) et une serre à structure métallique.