Romerías

Séville te fais tomber amoureux

Doñana s’étend sur une immense plaine entre Séville et l'océan Atlantique. Soleil, air, eau et boue sont les protagonistes sur les centaines de kilomètres qui longent cette gigantesque vallée géologique dépeuplée, l’histoire d’une Andalousie érodée, transportée et sédimentée ici depuis des millions d’années.

Ce guide cherche à aller plus loin dans le territoire et stimuler vos connaissances. Nous souhaitons mettre à votre disposition un instrument utile pour que vous puissiez profiter de l’environnement sévillan, joyau européen et paradis des férus de nature et d’ornithologie. 

Cette Zone spéciale de conservation (ZEC) couvre quelque 4 772 ha, principalement dans la province de Séville. 

Nous débuterons le parcours sur la Avenida Dr. Fleming à Las Cabezas de San Juan, jusqu’à arriver à un rond-point. Nous devrons tourner à droite sur la calle Blas Infante. Après 100 mètres, nous atteindrons un croisement où nous devrons continuer tout droit par l’Avenida de Jesús Nazareno, par laquelle nous quitterons Las Cabezas sur la route SE-5208.

Le Brazo del Este était l’un des anciens effluents du fleuve Guadalquivir dans sa partie inférieure. En arrivant à la plaine marécageuse, le Guadalquivir se ramifiait sous plusieurs effluents de différentes tailles. Les trois effluents principaux étaient le Brazo del Este, le Brazo de Enmedio, qui est le lit actuel, et le Brazo de la Torre, également appelé du nord-ouest.

Il s’agit de l’une des plus importantes enclaves naturelles du continent européen. C’est une zone d’hivernage, de passage et de reproduction très importante pour de nombreuses espèces d’oiseaux. C’est aussi l’un des derniers bastions d’espèces sauvages menacées comme l’aigle impérial et le lynx ibérique.

Il s’agit de l’une des plus importantes enclaves naturelles du continent européen. C’est une zone d’hivernage, de passage et de reproduction très importante pour de nombreuses espèces d’oiseaux. C’est aussi l’un des derniers bastions d’espèces sauvages menacées comme l’aigle impérial et le lynx ibérique.