Pinares de Doñana

Espaces naturels

Plus de trois cents sites et réserves naturelles

Site naturel du Brazo del Este

315
1

Le Brazo del Este était l’un des anciens effluents du fleuve Guadalquivir dans sa partie inférieure. En arrivant à la plaine marécageuse, le Guadalquivir se ramifiait sous plusieurs effluents de différentes tailles. Les trois effluents principaux étaient le Brazo del Este, le Brazo de Enmedio, qui est le lit actuel, et le Brazo de la Torre, également appelé du nord-ouest. Après une série de déblais et de canalisations qui ont affecté le cours inférieur du Guadalquivir et de ses affluents, la morphologie et le fonctionnement hydrologique du fleuve ont considérablement changé. Le Brazo del Este, sans être totalement séparé du cours principal, a perdu de sa pertinence lorsqu’il a été dirigé à travers le Canal de los Portugueses, et les anciens méandres de son cours original ont été cultivés. L’effluent a ainsi perdu l’influence des marées, restant comme un marais continentalisé, une zone humide avec des zones de végétation marécageuse et d’autres de rizières, avec des conditions idéales pour les oiseaux aquatiques. Ainsi, cette zone où vivent et se reproduisent des espèces importantes telles que le héron pourpré, l’ibis falcinelle, la talève sultane et la marmaronette marbrée, a été protégée sous la figure de site naturel en vertu de la loi de 1989, qui a approuvé l’inventaire des zones naturelles protégées d’Andalousie. Bien qu’une partie du Brazo del Este qui touchait les territoires de Coria del Río, La Puebla del Río, Utrera et Dos était protégée, en 2008 les limites de protection ont été étendues au nord, à l’est et au sud, l’extension sud correspondant à des terrains appartenant aux villes de Lebrija et de Las Cabezas de San Juan.  

En raison de sa grande importance pour l’avifaune aquatique, ce site naturel a également été déclaré en 2002 comme Zone de protection spéciale pour les oiseaux (ZEPA) et zone humide Ramsar, deux désignations de protection internationales.   

D’un point de vue paysager, le Brazo del Este contraste avec les rizières environnantes, avec un paysage au relief typiquement marécageux et plat offrant une grande visibilité. Les exploitations agricoles, en particulier la culture du riz, l’activité d’élevage, reléguée à des zones très spécifiques en raison de la profonde transformation de cette zone, et la pêche aux crabes rouges américains sont les principales activités économiques menées dans le Brazo del Este.  Avec un relief totalement plat, le lit du Brazo del Este s’étend sur ses 39 km en méandres successifs (les « vueltas »), accompagnés d’une riche végétation aquatique et d’une multitude d’oiseaux. C’est un spectacle digne d’admiration, surtout en été, lorsque ce site naturel devient un refuge vital pour les espèces qui fuient Doñana en raison de l’épuisement de ses réserves d’eau.

Le Brazo del Este traverse la municipalité de Coria del Río sur 9 km en traversant les domaines de La Compañía et El Conde, la première étant située entre le fleuve Guadalquivir et l’endiguement de la rivière Guadaira, et la seconde entre cet endiguement et le Caño Navarro. 

Le meilleur accès au Brazo del Este, dans la municipalité de Coria del Río, consiste à traverser le fleuve Guadalquivir par barge, puis à prendre la route SE-3300 jusqu’à la jonction avec la route de La Isla, SE-3206, en continuant jusqu’à l’égreneuse de coton, environ au km 13 de cette route, près du Caño Navarro, où l’on peut suivre deux chemins. Le premier consiste à continuer vers la droite sur la même route qui mène au Brazo del Este, à son intersection avec l’endiguement de la rivière Guadaira. Le second consiste à continuer tout droit à travers le chemin de transhumance de Los Puntales, jusqu’à atteindre le Caño de la Vera qui rejoint le Brazo del Este.

À son passage par Dos Hermanas, il faut souligner une zone bien conservée, connue sous le nom de La Hermosilla, qui correspond à l’intérieur d’un méandre transformé en zone de cultures arables. Le Caño de la Vera traverse Dos Hermanas depuis Los Palacios puis passe à travers le canal du Brazo del Este en parcourant la moitié nord de La Hermosilla et débouche sur le canal du Guadalquivir, en dehors des limites du site naturel à La Puebla del Río.

L’accès est libre et se fait par la voie rapide A-4, en direction de Cadix. À la sortie 549, prendre la route d’Isla Menor et le chemin de transhumance de Los Puntales jusqu’à atteindre le Caño de la Vera, puis continuer à droite pour accéder au Brazo del Este.

Toute la zone centrale de l’espace protégé correspond au territoire d’Utrera. Dans cette municipalité, le Brazo del Este est situé sur la partie occidentale du territoire, à la limite de celui de La Puebla del Río. Le noyau urbain le plus proche est la colonie de Pinzón.

Pour y accéder depuis Utrera, prendre la route A-362 en direction de Los Palacios et Villafranca. Ensuite, prendre la route de Chapatales–Pinzón (SE-9020). Continuer sur cette route jusqu’à apercevoir un grand entrepôt de riz, continuer jusqu’au Muro de los Portugueses, une piste surélevée qui coupe le Brazo del Este en formant de nombreux méandres et est parallèle à son endiguement.

À La Puebla del Río, le Brazo del Este comprend des zones telles que l’Isla del Rubio, la Vuelta de la Margazuela, où l’effluent est le plus large, la Quintanilla et le Reboso.

La section correspondant à la municipalité de Las Cabezas de San Juan, est un petit tronçon du sud du Brazo del Este, dans la zone où le ruisseau Salado de Morón, qui coule dans un canal, débouche sur le Canal de los Portugueses, l’endiguement du Brazo del Este, avant qu’il n’atteigne le Guadalquivir.
Pour y accéder, il faut quitter le noyau urbain de Las Cabezas de San Juan et prendre la SE-691. Au premier carrefour, tourner à gauche sur la SE-9017, qui mène au lit du Brazo del Este, en laissant derrière le village de San Leandro. L’accès se fait par une voie publique, bien que le terrain qu’elle traverse soit privé.

La section du Brazo del Este correspondant à Lebrija se situe au nord de la municipalité, à la limite avec le territoire de La Puebla del Río. Cette section du Brazo del Este a été incluse dans le champ d’application territorial du site naturel en 2008, lorsque les limites de protection de cet espace ont été étendues. La zone du Brazo del Este à Lebrija comprend la section finale de son embouchure au Guadalquivir, sur le site connu comme le Rincón del Prado. Il y a peu de terres dédiées aux cultures, bien qu’on y trouve des pâturages utilisés pour l’élevage équin. Il s’agit d’une zone marécageuse soumise à l’influence des marées, et à proximité se trouve la seule zone d’eucalyptus de cette zone protégée.

L’accès à la zone du Brazo del Este depuis le centre-ville de Lebrija est libre et se fait par des voies de service des chemins goudronnés d’accès aux exploitations agricoles.  Prendre la route A-8150, qui continue comme une piste non goudronnée jusqu’à l’intersection avec le chemin SE-9013 qui longe le Guadalquivir, sur laquelle il faut continuer vers la droite.

Catégorie
Espace naturel
Superficie
1653.00 Ha
Flore

Cet espace est un effluent court et sinueux, avec plusieurs méandres ou virages qui sont obstrués et couverts de végétation marécageuse, avec des massettes et des roseaux. À l’intérieur de ces virages se forment les plages, qui ont une végétation de sols salins, avec de la soude ligneuse et de la fausse aubergine, ainsi que des herbes nitrophiles dans les zones les plus reculées. Bien que la végétation ne soit pas très variée, elle est d’une grande importance, car elle est utilisée pour la nidification et comme refuge par un grand nombre d’espèces d’oiseaux aquatiques, compte tenu de sa proximité avec les marais du Guadalquivir. Parmi les autres espèces que l’on peut y trouver, nous pouvons citer la soude ligneuse, le tamaris et le jonc maritime. Les arbres y sont rares, avec quelques sections d’eucalyptus, et des ormes et des peupliers seulement au bout de la rivière. 

Faune

Le Brazo del Este est un paradis sur terre pour le tourisme ornithologique. Stratégiquement situé entre Doñana, les marais et la lagune de la Dehesa de Abajo, il permet d’observer une multitude de canards, de rapaces et d’oiseaux migrateurs d’été et d’hiver. La liste des espèces est interminable : héron pourpré, colverts, canard pilet, canard souchet, marmaronnette, talève sultane (peut-être la population la plus abondante d’Europe), râle d’eau, marouette ponctuée, marouette poussin, poule d’eau, blongios, héron crabier, marmaronette marbrée (pour laquelle le Brazo del Este représente une importante zone de nidification), grande aigrette, héron cendré, héron garde-bœufs, cigogne blanche, milan royal, buse variable, hibou des marais et busard des roseaux. Il est également possible d’y observer le bihoreau gris, quelques espèces de mouettes et de nombreuses autres variétés d’oiseaux.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.