Peregrinos

Plans recommandés

Une offre culturelle et de loisirs unique et singulière : découvrez nos recommandations

Des marais, des oiseaux et des rizières : Doñana dans le Province de Séville. Le Marais

79
0

Doñana s’étend sur une immense plaine entre Séville et l'océan Atlantique. Soleil, air, eau et boue sont les protagonistes sur les centaines de kilomètres qui longent cette gigantesque vallée géologique dépeuplée, l’histoire d’une Andalousie érodée, transportée et sédimentée ici depuis des millions d’années.

Décrite par les voyageurs romantiques, peuplée de communautés oubliées, transformée par l’industrie rizière et redécouverte par l’écologie, Doñana (Province de Séville) a été une grande découverte pour les Sévillans, après des siècles de cohabitation anonyme, grâce à la curiosité des voyageurs et à l’amélioration des services touristiques.

À Doñana, les marais, les prairies, les forêts, les fleuves et les rizières, en plus des communes environnantes, forment un petit univers plein de vie et de biodiversité, qui tout au long de l’année offre la possibilité de profiter de l’espace naturel plus emblématique, le plus important et le plus connu de tout le continent européen. De plus, ce paradis n’est pas qu’un simple point de repère écologique et environnemental, il génère aussi un énorme capital en termes de tourisme durable. 

C’est pourquoi nous vous proposons de profiter de ce territoire et de stimuler les connaissances culturelles, historiques et naturelles que les communes présentes dans cet insolite paradis ont à offrir : Aznalcázar, Isla Mayor, La Puebla del Río, Pilas et Villamanrique de la Condesa. En somme, nous vous présentons un plan qui inclut cinq propositions pour profiter et se rapprocher de cet environnement sévillan, bijou de l’Europe et paradis pour les amateurs de nature et d'ornithologie. 


Le Marais : où la biodiversité ornithologique atteint son expression maximale.

Les derniers vestiges de marais naturels survivent dans le marais d'Aznalcázar, derrière la limite du parc national de Doñana, ainsi que les derniers vestiges d'un mode de vie authentique fusionné avec le marais, la culture du marais. Le marais est un point de référence mondial pour tout observateur d'oiseaux.

Vous pourrez commencer l’itinéraire par cet endroit depuis la commune d’Isla Mayor. Une fois que vous l'aurez quittée, votre visite sera parallèle aux parcelles de riz du Canal de Casa de la Riera, l'un des premiers ouvrages construits pour transformer les marais en rizières. En traversant le Vado de los Vaqueros, vous entrerez dans le marais par le Muro de Poniente de Entremuros, laissant le canal humide sur la gauche et la Marisma Gallega transformée sur la droite. Le service public suivant que vous trouverez sera au centre de visiteurs José Antonio Valverde à plus de 30 km du point de départ.

L’itinéraire à suivre suit en réalité les murs annexes des zones humides qui bordent le périmètre de la zone agricole, de manière que l’on peut observer tant les endroits humides de l’ancien marais que ces zones inondées dans les zones agricoles ou transformées. 

Cet endroit est un point de référence mondial obligatoire pour tout observateur d'oiseaux. Bomba de Sarteneja, Vuelta de la Arena, Casa de Bombas, Brazo de la Torre, Caño Travieso, Lucio del Cangrejo, Huerta Tejada, Muro de la FAO, Lucio del Lobo, Lucio de Resolimán, Cerrado Garrido, La Escupidera, Caño del Guadiamar, Veta Hornito, Hato Ratón, Dehesa de Pilas, Charcones de la Cigüeña, La Cangrejera, Vado de Don Simón…, sont des lieux idéaux pour des arrêts ornithologiques et pour admirer le paysage. Beaucoup de ces lieux sont des toponymes mythiques, car ils font partie des préférences de nombreux oiseaux qui sont devenus des symboles. Les bandes d'oies, de grues, de canards spatule, entre autres, se mêleront à la présence de groupes de courlis cendrés, de pluviers, de pagres ou de petits butors. De même, les rapaces se laisseront aussi voir, comme c’est le cas avec l’aigle à queue courte, l’aigle impérial ou le faucon pèlerin. Parmi les espèces aquatiques, les observations du canard à queue barrée, de la sarcelle à pattes rouges ou du fuligule milouin sont convoitées.

Points d’intérêt
[{"title":"Isla Mayor","url":"\/fr\/la-province-de-seville\/nos-villages\/isla-mayor","lat":"37.13119877","lng":"-6.165147316"},{"title":"Aznalc\u00e1zar","url":"\/fr\/la-province-de-seville\/nos-villages\/aznalcazar","lat":"37.303560981801","lng":"-6.2512528896332"},{"title":"La Puebla del R\u00edo","url":"\/fr\/la-province-de-seville\/nos-villages\/la-puebla-del-rio","lat":"37.2674504","lng":"-6.0625019"},{"title":"Centre de visiteurs 'Jos\u00e9 Antonio Valverde\u2019","url":"\/fr\/que-voir-et-que-faire\/espaces-naturels\/centre-de-visiteurs-jose-antonio-valverde","lat":"37.073703461354","lng":"-6.377477645874"},{"title":"Vado De Los Vaqueros","lat":"37.071365303834","lng":"-6.1723070421449"}]

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.