Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Tour d'Abd el Aziz 

213
0

La Tour d'Abd el Aziz passe inaperçue sur l'Avenida de la Constitución (avenue de la Constitution), car elle a été absorbée par l'urbanisme du centre de Séville. Il s'agit d'un morceau de la muraille historique almohade de Séville qui résiste au cœur de la ville.

La tour faisait partie du pan de mur qui menait de l'Alcazar royal à la Tour de l'Or (Torre del Oro), au pied du Guadalquivir. Le nombre de côté des tours augmente à mesure que l'on s'approche du fleuve. Ainsi, la Tour d'Abd el Aziz est hexagonale, la Tour de l'Argent (Torre de la Plata) est octogonale et la Tour de l'Or (Torre del Oro) présente douze côtés.

On estime que la tour a été construite au XIIe siècle dans le cadre d'une extension des défenses de l'Alcazar. Elle a été plus ou moins préservée à la confluence avec la rue Santo Tomás, intégrée dans un bâtiment d'Aníbal González datant de 1919. Le régionalisme s'est tourné vers les temps de gloire de l'histoire de Séville et dans ce cas, les différentes époques cohabitent.

Mais d'où vient son nom ? Abd al-Aziz ibn Musa était un émir qui a résidé à Ishbiliya de 714 à 719, fils du célèbre Musa, arrivé dans la péninsule ibérique en 712 pour commencer la conquête des territoires du sud. Abd el Aziz a été nommé gouverneur ou valí d'al-Andalus lorsque son père a été appelé à Damas.

De petite taille et ne bénéficiant pas d'une grande protection, la Tour d'Abd el Aziz s'est toutefois fait une place dans les légendes sévillanes : on dit que c'est en haut de cette tour que l'étendard de Castille de Ferdinand III a flotté pour la première fois après la conquête de la ville en 1248.

Étiquettes

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.