Osuna Colegiata

Séville, belle et diverse

La « Route des châteaux de Sevilla, rencontre de cultures » décrit le précieux héritage architectural et historique de ces joyaux qui se trouvent dans de nombreuses communes de la province, faisant découvrir au visiteur les restes vivants d’histoire répartis dans toute la province de Séville.

À l’époque musulmane, la défense d’Al-Andalus est devenue un objectif prioritaire de manière que de nombreux châteaux ont été construits à des endroits stratégiques. La plupart de ces châteaux, vieux de plus de six siècles et des témoins du Moyen Âge, furent construits par la population arabe pour se protéger des chrétiens qui luttaient pour la reconquête.

À l’époque musulmane, la défense d’Al-Andalus est devenue un objectif prioritaire de manière que de nombreux châteaux ont été construits à des endroits stratégiques. La plupart de ces châteaux, vieux de plus de six siècles et des témoins du Moyen Âge, furent construits par la population arabe pour se protéger des chrétiens qui luttaient pour la reconquête.

À l’époque musulmane, la défense d’Al-Andalus est devenue un objectif prioritaire de manière que de nombreux châteaux ont été construits à des endroits stratégiques. La plupart de ces châteaux, vieux de plus de six siècles et des témoins du Moyen Âge, furent construits par la population arabe pour se protéger des chrétiens qui luttaient pour la reconquête.

À l’époque musulmane, la défense d’Al-Andalus est devenue un objectif prioritaire de manière que de nombreux châteaux ont été construits à des endroits stratégiques. La plupart de ces châteaux, vieux de plus de six siècles et des témoins du Moyen Âge, furent construits par la population arabe pour se protéger des chrétiens qui luttaient pour la reconquête.

Cet espace conçu par l’architecte Aurelio Gómez Millán en 1940 accueille différents édifices religieux liés à la dévotion, à l’éducation, aux rites funéraires et à la détente. Il a été imaginé par le cardinal Pedro Segura Sáenz.

Anciennes installations pétrolières intégrées au centre ville, on peut voir l'installation pétrolière Resinas, du Marqués de Castellón au XVIIIème siècle et du Marqués de la Motilla du XIXème siècle. Resinas porte le nom de la famille à laquelle elle appartenait et son origine remonte à 1705, selon les registres municipaux.