San Nicolás del Puerto Puente de Piedra

Sevilla enamora

El Real de la Jara a bénéficié d'une position stratégique tout au long du Moyen Âge, ce qui en a fait un important noyau défensif, comme le prouvent les vestiges du château, situé à quelques mètres de la ville.  

C’est un type de château très similaire à celui de Las Aguzaderas et à d’autres châteaux du dispositif de défense de la frontière. Son plan est rectangulaire, avec un donjon sur l’un des plus grands côtés du rectangle. Jusqu’à la fin du XIVe siècle, il n’y a pas d’archives détaillées sur cette forteresse.

Elle est située entre les communes d’Écija et de Herrera. Sa situation dominante par rapport au territoire environnant a entraîné la formation d’un noyau urbain important à proximité sous la période de l’Espagne musulmane qui a survécu jusqu’à la Reconquête.

Le château de la Monclova, dont l'origine remonte au XIVe siècle, est situé à l’emplacement de la cité d'Obulcula et appartient à la maison des ducs de l'Infantado depuis 1837.

Ensemble historique et artistique classé bien d’intérêt culturel en 1965 

Situé à l'ouest de l'enceinte fortifiée et au point culminant de Carmona, cette forteresse a probablement été construite à l'époque musulmane, plus précisément au XIIe siècle, mais aucune preuve archéologique ne le confirme.

Le site d’El Gandúl, situé en périphérie de la ville, est considéré comme un des éléments les plus intéressants du patrimoine historique de la ville, avec le château et l’enceinte fortifiée. Le site comprend les éléments suivants : le château de Marchenilla, le palais de Gandúl et la nécropole.