turismo activo

Tourisme actif

Mettez-vous à l'épreuve dans un environnement naturel unique

Routes des Églises : Las Navas de la Concepción La Puebla Infantes

41
3

Las Navas de la Concepción

Au Moyen Âge, il existait à cet endroit des exploitations agricoles et animales et ce n’est qu’en 1557 que s’y sont établis les moines de l’Ordre basilien, à qui l’on doit le tracé de la trame urbaine. Au XVIIIe siècle, le nom primitif (La Nava las Puercas) est remplacé par Las Navas de la Concepción, avec la consécration de l’église de Nuestra Señora de la Concepción. Si Felipe II avait donné son autorisation pour construire le village, sous la dépendance de Constantina, c'est Isabelle II qui a permis la construction d’une mairie indépendante dans le village.

Le calme et la beauté des environs, à la limite orientale du Parc naturel Sierra Norte de Sevilla et aux portes du Parc naturel Sierra de Hornachuelos, font de Las Navas de la Concepción un coin unique dans lequel se perdre et profiter des plaisirs sereins mais intenses qu’il nous offre.

À Las Navas de la Concepción nous trouvons l’église de la Virgen de Belén. Située actuellement à côté de la Rivera de Ciudadeja, elle a été transférée ici depuis son lieu d’origine dans l’ancien monastère de San Antonio de Galleguillos, où avait lieu un important pèlerinage. Construit dans les années 1980, le bâtiment se caractérise par un mélange de styles, avec un grand atrium à arcades et une façade surmontée d’un petit clocher. Il convient de noter que l’environnement dans lequel il se trouve, au milieu d’une végétation dense et variée, avec des aires de pique-nique et des barbecues. 

À mesure que nous avançons par le chemin des Las Navas de la Concepción à la Puebla de los Infantes, nous laissons derrière nous les grands champs dédiés à la culture de l’olivier. Ce paysage est très différent de celui que nous allons voir plus loin. Des montées et des descentes éprouvantes se présentent à nous au début de notre aventure jusqu’à ce que nous commencions à descendre vers le réservoir d’eau del Retortillo.

Peu avant d’arriver audit réservoir, nous traverserons une grande exploitation dédiée à la chasse, par laquelle si nos pas sont silencieux, nous pourrons voir de grands cerfs (cervus elaphus) et des biches accompagnées de leurs petits. Si, au contraire nous marchons bruyamment, ce seront les perdrix (Alectoris rufa) qui donneront l’alerte de notre présence au reste de la faune locale, sautant à notre passage outrageusement et en se précipitant en bas de colline. Une fois arrivé au réservoir du Retortillo, nous pourrons reprendre nos forces sur la rive. En contemplant le paysage, nous prendront conscience de son importance et de sa richesse dès le premier coup d’œil. Nous remarquerons ensuite la limite entre les provinces de Sevilla et Córdoba, à savoir la séparation entre le Parc naturel Sierra Norte de Séville et le Parc naturel Sierra de Hornachuelos. Dans ces piémonts, les deux parcs sont baignés par la même rivière, le Retortillo.

La Puebla de los Infantes

Après avoir repris son souffle et avoir observé les oiseaux aquatiques du réservoir, nous commençons la deuxième partie du circuit, qui nous mènera jusqu’à La Puebla de los Infantes. Nous quitterons bientôt le chemin pour tourner à gauche sur le SE-158, une route abandonnée par laquelle nous allons parcourir quelques kilomètres avant de prendre le chemin nous menant jusqu’à La Puebla de los Infantes. Tout au long de ce parcours le paysage alternera entre dehesa, garrigue et pâturages, laissant ensuite place à des oliviers sur les derniers kilomètres, qui sont les plus proches du village. Une fois arrivé dans le village, nous nous dirigerons toujours vers le nord, par la calle Llana. Finalement nous arriverons à notre destination : la belle et petite église de Santa Ana.
 

URL Livre de route
Tracé
Difficulté
Longueur
30.28Km
Étiquettes
[]

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.