Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Palais archiépiscopal

111
1

Ce monument est classé bien d’intérêt culturel depuis 1995. Au début du XVIIIe siècle, l’archevêque Don Luis de Salcedo y Azcona ordonna la construction d’un palais sur le bâtiment préexistant, mais cette nouvelle construction a vraisemblablement été détruite par l’incendie du 27 février 1792. C’est alors que l’archevêque Francisco Solís Foch de Cardona entreprit de faire reconstruire le palais et de réaménager ses magnifiques jardins. La série de bustes et de statues représentant des personnages de la mythologie païenne qu’il avait rapportée de son séjour à Rome fut alors montée sur des piédestaux de pierre sculptés par Cayetano de Acosta et placés dans les jardins. À partir de là, le palais d’Umbrete n’a servi que de résidence d’été pour l’archevêque de Séville.

Donnant sur la Plaza del Arzobispo, la façade principale date du XVIIIe siècle. Elle se divise en deux parties avec des bossages verticaux. La partie inférieure est ornée de fenêtres rectangulaires fermées par des grilles, tandis que la partie supérieure dispose de balcons. Au centre se trouve l’entrée principale, sculptée dans la pierre, dotée d’une porte à linteau et flanquée de colonnes toscanes sur piédestal. Elle est surplombée d’un balcon rectangulaire avec une rambarde ainsi que d’une baie à linteau arborant des armoiries.

Sur le côté droit de la façade principale se trouve l’entrée des écuries. La partie inférieure de l’édifice présente une ouverture à linteau flanqué de pilastres. Dans la partie supérieure se trouve un balcon également encadré de pilastres toscans, surplombé d’un fronton triangulaire.

La façade latérale gauche s’ouvre sur la Plaza de la Constitución. Dans l’angle formé avec cette place se trouve le passage qui reliait le palais au presbytère de l’église voisine Nuestra Señora de Consolación.

Le palais abrite aujourd’hui l’école Marcelo Spinola et partage ses locaux avec le centre civique de la mairie.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.