Romería

Culture

Art, sentiment et tradition

Arènes de La Algaba

681
1

Les arènes actuelles de La Algaba ont été inaugurées en 1991, puis ont rouvert en 1996 avec un festival de tauromachie dans lequel se sont produits Curro Romero, José Luis Parada, José Antonio Campuzano, Pepe Luis Vázquez et le novillero José Manuel Rodríguez. Quatre ans plus tard, à la fin de la saison 2000, Curro Romero y a terminé sa carrière.

Cette place a la particularité de n’être construite qu’à moitié, c’est-à-dire que l’arène est divisée en deux. L’une des zones a été construite en dur, tandis que l’autre partie est une ossature de tubes à gradins qui, à la manière traditionnelle, est ornée de roues de charrettes peintes en couleurs et d’échafaudages en bois, ce qui lui donne un aspect très original et festif.

Traditionnellement, et jusqu’au milieu du XXe siècle, les corridas se déroulaient sur la place principale du village, dont tous les accès étaient dûment fermés par des barricades, construisant ainsi des arènes de fortune à partir de charrettes et d’échafaudages.

La direction générale du développement et de la promotion touristique de la Junte d’Andalousie a déclaré le 25 janvier 2001 leur intérêt touristique national pour « leurs caractéristiques traditionnelles dans leurs célébrations, leur originalité et la diversité de leurs manifestations. »

Ces installations abritent également l’école de tauromachie de La Algaba qui réalise un travail qui dépasse les frontières de la tauromachie : il s’agit d’un centre d’enseignement pour les plus jeunes, accordant la priorité à l’éducation et à la formation pour l’avenir des adolescents de cette ville sévillane.

Capacité d’accueil
3500 personnes
Catégorie
Tercera
Année d’inauguration
1991
Heures de visite

Ouvert tous les jours.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.