Écija Iglesia de los Descalzos

Séville, belle et diverse

L'église, de style gothique-mudéjar, date du XIVe siècle. Construite sur une ancienne mosquée, elle est composée de trois nefs avec une abside, deux entrées en pierre à structure en ogive datant du début du XVe siècle et une tour du XVIIIe, avec un clocher. Elle a dû être reconstruite après les dommages subis par le tremblement de terre de Lisbonne en 1755.

L'église San Juan Bautista fut fondée après la conquête chrétienne de Marchena, liée à la présence de l'ordre de Saint-Jean dans la ville, documentée au XIIIe siècle. De cette époque primitive, il ne reste que la chapelle située sous la tour.

Un bâtiment mudéjar à trois nefs avec des toits modernes et une chapelle principale avec des voûtes d'arêtes.  Dans la nef gauche, il y a une porte construite sur un arc en plein cintre.

L'hôpital del Pozo Santo (du puits saint) est situé sur la place du même nom, à Séville Il a été fondé en 1667, à l'initiative des religieuses Marta de Jesús Carrillo et Beatriz Jerónima de la Concepción, Tiers-Ordre franciscain, les deux reposant aujourd'hui dans le mur latéral droit de l'église.

Connue sous le nom de San Juan de Dios (Saint-Jean-de-Dieu) cette église appartient à l'hôpital de cet Ordre hospitalier.

L'hôtel de ville de Séville, l'un des meilleurs exemples de l'architecture plateresque, est un cadeau du roi Charles V à la ville, motivé par le souhait de donner à Séville le statut de grande ville qu'elle méritait.

Construite au XVIIIe siècle, cette église baroque possède deux accès ; la porte principale fait face au maître-autel, tout près de la tour, et la seconde se situe sur l’aile droite du bâtiment. Le clocher mudéjar en brique accolé à la façade est très similaire à celui de la ville voisine d’Umbrete, conçu par Diego Antonio Díaz.