Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Musée-Hôpital del Pozo Santo

744
0

L'hôpital del Pozo Santo (du puits saint) est situé sur la place du même nom, à Séville Il a été fondé en 1667, à l'initiative des religieuses Marta de Jesús Carrillo et Beatriz Jerónima de la Concepción, Tiers-Ordre franciscain, les deux reposant aujourd'hui dans le mur latéral droit de l'église.

Dénommé hôpital del Santísimo Cristo Varón de los Dolores (Saint-Christ homme de douleurs), il était destiné à aider les femmes malades devant garder le lit ou aveugles, une activité qui perdure aujourd'hui sous la forme d'une maison de retraite pour personnes âgées.

Il est plus communément appelé hôpital del Pozo Santo, en raison de son emplacement sur la place du même nom, et qui tire son origine d'une légende curieuse : un enfant est tombé dans un puits à cet endroit et sa mère a prié la Vierge. Les eaux du puits ont débordé et le garçon a été sauvé. Aujourd'hui, du puits il ne reste que la margelle et l'icône de la Vierge au moment du miracle, qui est adorée sur l'autel principal de l'église voisine de l'hôpital de la Misericordia (hôpital de la miséricorde).

Le musée comprend sept salles. Il convient notamment de souligner la présence d'un curieux tableau du XVIe siècle sur l'épidémie de peste à Séville, représentant un lit baroque, doré, du XVIIIe siècle, avec une représentation de la Vierge del Tránsito (Dormition) sortie en procession un 15 août dans le couvent, et il s'agit du seul lieu qui abrite dix tableaux des Archanges, attribués à l'atelier de Zurbarán.

On peut y voir les tableaux des mères fondatrices, de la Vierge, de Francisco Meneses, de la Divine Bergère de Cristóbal Ramos, de la Vierge d'Amparo et l'Assomption de Lucas Valdés.

Et entre autres icônes, l'Enfant Jésus de Ruiz Gijón ou un Saint Michel de Juan de Espinal.

Catégorie

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.