Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Carmen de los Arrayanes

203
0

Le palais arabo-andalou « Carmen de los Arrayanes ». Le propriétaire, José Luis Romero Núñez, a réalisé son rêve en construisant une maison de style nasride au cœur de Paradas.

Un effort et un travail titanesques réalisés avec l'aide de maçons et de plâtriers de Paradas, et la participation d'artisans de toute la région et de villages de la province de Grenade. En 1993, il a acheté une maison, l'a démolie et a laissé un terrain de 500 mètres carrés au centre du village afin de construire comme il le souhaitait. Sans aucune connaissance d'architecture, il a conçu et dessiné lui-même tous les détails de l’intérieur. En 2005, les travaux ont été terminés et depuis lors, il vit avec sa famille dans cette « petite Alhambra » située au centre de la Campiña sévillane, qu'il fait aujourd'hui connaître après avoir pris la décision de l'ouvrir aux visites touristiques. Douze ans de travail, 125 000 azulejos apportés de Grenade et plus d'une centaine de moules en silicone différents pour le plâtre ont été utilisés durant la construction. Le propriétaire a voulu être le plus fidèle possible au style nasride de Grenade, en visitant l'Alhambra de Grenade environ 140 fois au cours des trois dernières années pour prendre des dessins et parler avec les artisans et les experts en la matière, afin d’allier l’esthétique à la fidélité historique. Sa passion a commencé avec un petit livre sur l'Alhambra qui appartenait à sa mère.

Après 30 ans de lectures sur l'architecture et l'art arabo-andalous, il a découvert que le style nasride était la période de plus grande beauté et splendeur dans l'histoire de l'Andalousie, et ne s'intéressait qu'à l'Alhambra. À Grenade, il a pris contact avec les plus grands experts en la matière. Il ne s'intéresse pas non plus aux reconstructions et aux restaurations qui, depuis le XIXe siècle, ont été faites sur le monument de Grenade, privilégiant les éléments originaux.

Horaires

Tous les vendredis à 10h30, 11h15, 12 h et 17h30 et le samedi à 11 h.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.