Osuna Colegiata

Séville, belle et diverse

Le Real Alcázar de Sevilla, est un ensemble de bâtiments palatiaux, situés dans la ville de Séville, dont la construction a commencé à la fin du Moyen-âge et où se superposent plusieurs styles tels que l’art islamique de ses premiers habitants, le mudéjar et le gothique de la période qui a suivi la conquête de la ville par les troupes castillanes et enfin les styles Renaissance et baroque des r

Palais des Enfants d'Orléans et de Bourbon : Construit au XVIe siècle sur une ancienne maison de moulin, il a été restructuré au XIXe siècle. Il est situé au centre de la ville, et dans son remodelage des architectes français ont participé et où l'interprétation de l'habitat rural andalou traditionnel est maintenue, sous le concept décoratif des influences françaises.

Le palais de Yanduri est l'un des joyaux architecturaux de Séville datant du début du XXe siècle, et dont le propriétaire actuel est la banque Banco de Santander Central Hispano. Ce palais est situé au niveau de la Porte de Jerez et il a été construit entre 1901 et 1904, sur ordre de Pedro Zubiria y Teresa, les marquis de Yanduri, qui voulaient reproduire des plans d'architecture française.

Le palais de San Telmo a été construit en 1682 pour accueillir le Collège du séminaire de l'Université de Mareantes. En 1849, elle devient la résidence des ducs de Montpensier, qui complètent la construction de la tour nord et construisent l'entrée (apeadero), l'aile est et la salle de bal.

Le palais des comtes de Castellar, qui abrite actuellement la mairie, est un bâtiment construit entre le XVe et le XVIe siècle, réduit à un tas de décombres vers 1977. 
 

Les vestiges de l'ancien palais, d'origine mudéjar et construit sur un ancien couvent de l'ordre des Dominicains, sont très nombreux et importants, puisque l’on a conservé ses structures et l'organisation originale de l'espace, ainsi que le type de décoration, les cours avec galeries, la prédominance des proportions carrées, les baies encadrées par des alfiz et souvent divisées en doubles fenêt

L'origine de l'Alcazar royal remonte à l'évolution de l'ancienne Hispalis romaine au haut Moyen Âge, lorsque la ville a été rebaptisée Ixbilia. Et plus concrètement au début du Xe siècle, à l'époque où le calife de Cordoue Abderrahmán III an-Násir ordonna, en 913, la construction d'une nouvelle enceinte gouvernementale, le Dar al-Imara, sur le flanc sud de la ville.