Romerías

Séville te fais tomber amoureux

Le Centre d'interprétation des villes nouvelles de Cañada Rosal, situé dans le domaine municipal « La Suerte », est un point de référence important pour connaître un phénomène historique singulier qui a permis, au milieu du XVIIIe siècle, que des colons d'Europe centrale, principalement allemands, transforment certaines terres arides, au cœur de l'Andalousie, en villes vivantes.

Cet ancien palais de style néoclassique, datant de la seconde moitié du XVIIIe siècle, appartenait à la famille Sargeant. Le premier membre de cette famille sévillane était Felipe Sargeant, et son fils, Felipe Sargeant y Salcedo (1744-1788), détenait le titre de premier marquis de Monteflorido, que Charles III lui accorda en 1770.

Inaugurée en mars 1769, cette église a été la première construction de la colonie, car en raison de l’épidémie de Tercianas, elle a été habilitée en tant qu’hôpital réservé aux hommes, sous le nom de « Juan Bautista Alvitt ».

Il s’agit d’une construction type de l’architecture baroque. Elle a été réalisée à l’époque du repeuplement de Pablo de Olavide, sous le règne de Carlos III.

La mairie actuelle était à l’origine un collège de l’ordre des Jésuites, auquel appartenait également l’église El Salvador qui le jouxte. La construction du couvent fut achevée en 1621.

Sous le règne de Charles III, les Jésuites furent dépossédés de leurs propriétés dans cette ville et le bâtiment devint une auberge. 

Le Pont Carlos III est situé sur la section de la rivière Guadaíra la plus proche de la vieille ville, où plusieurs chemins convergent depuis l'époque médiévale. 

Il s’agissait à l’origine d’un bâtiment isolé, tel qu’un domaine agricole, séparé du noyau original d'El Saucejo, qui à partir du XVIIe siècle fut exploité par la Compagnie de Jésus et après l'expulsion de l'Ordre par Carlos III, elle devint une propriété privée.  Le bâtiment comprend une maison, une chapelle, deux tours de moulin et plusieurs bâtiments agricoles autour d'une cour.