Osuna Colegiata

Séville, belle et diverse

Les Halles municipales de l'artisanat (Lonja Municipal de Artesanía) « El Postigo » (le guichet ou porte) est un bâtiment emblématique situé dans le centre de Séville, à côté de l'Arc del Postigo del Aceite (arc du guichet de l'huile), l'une des portes les plus importantes de la ville, à quelques mètres de la cathédrale et de la Giralda.

Coopérative de travail associé née en 1985, et dont l'activité tourne autour de la céramique. Ils produisent des pièces peintes à la main : poteries et carreaux, cadeaux d'entreprise et matériaux de construction.

Le Centre de la céramique de Triana (CCT) est la concrétisation d'un projet municipal conçu dans le but de préserver la mémoire de l'une des dernières fabriques de céramique encore actives dans la ville de Séville jusqu'à très récemment.

Fondé en tant que « musée des peintures » en 1835, il a ouvert ses portes au public en 1841 avec des œuvres provenant de couvents et monastères confisqués lors du désamortissement (processus historico-économique consistant à mettre aux enchères et redistribuer les biens appartenant à l'Église et à la noblesse), occupant le site de l'ancien couvent de La Merced Calzada, fondé par San Pedro Nolas

Cette tour se trouve dans la campagne, très près des fermes el Negro et Garci Bravo. Son plan est rectangulaire, la façade principale mesurant dix mètres de long avec une largeur de six mètres. De gros murs de pisé de plus de 7 mètres de haut s’élèvent sur des pierres de taille.

L’histoire de La Carlina est très rocambolesque : autrefois une simple ferme ou maison de campagne entourée de vignes aux alentours de Constantina, elle fut radicalement transformée au début des années 1950.

Ce monastère, disparu après le désamortissement de Mendizábal, est resté debout jusqu’à il y a quelques dizaines d’années. Après sa démolition pour permettre la construction du monastère actuel, il n’en reste que le parvis et le portail de l’église.