Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Ermitage de San Gregorio de Osset

346
0

Fin du XVe siècle. La construction de cet édifice de style mudéjar, composé d'une seule nef, à voûte biaise au chevet a été ordonnée par les Rois catholiques, qui lui accordèrent des privilèges, comme en témoigne un décret royal dicté à Salamanque en 1486.

Il abrite le tumulus wisigothique et les vénérables restes du saint Confesseur Gregorio de Osset, auteur au VIe siècle d'un traité, aujourd'hui perdu, défendant le dogme de la Sainte Trinité contre l'hérésie arienne.

Aux côtés d'autres antiquités, comme un cippe romain du IIe siècle après J.-C. dédié à Dasumia Turpila, il convient de remarquer la magnifique peinture murale datant des alentours de 1500, représentant saint Grégoire le Grand, dans le style des dénommés « primitifs sévillans ».

Le mur de la nef sur le côté gauche s'ouvre sur deux chapelles, l'une de la Confrérie de la Vera-Cruz et l'autre de la Confrérie de la Solitude, où ces confréries honorent leurs icônes sacrées.

San Gregorio de Osset (Alcalá del Río, Ve siècle - Alcalá del Río, 9 septembre 544, probablement), également connu sous le nom de San Gregorio Osetano et San Gregorio Bético, était connu pour sa défense du catholicisme.

Dans l'Hispanie wisigothique, la capitale de cette région était Osset (San Juan de Aznalfarache). San Gregorio (saint Grégoire) a écrit le livre De Trinitate contre l'arianisme et dédié à Gala Placidia Augusta. Il vécut soixante ou soixante-dix ans.

Pour sa défense de la foi, il fut canonisé en 560 par l'archevêque de Séville, successeur de saint Laureano. 

Il fut enterré dans l'ermitage de San Gregorio de Alcalá del Río, qui lui vouait une grande dévotion et des miracles lui furent attribués pour son intercession.

Avec l'invasion musulmane du VIIIe siècle, cette dévotion au saint fut oubliée. Son tombeau fut redécouvert à cet endroit après la reconquête de la ville, en 1245.

C'est le saint patron d'Alcalá del Río et son festival est célébré le 9 septembre.

Étiquettes

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.