Pinares de Doñana

Espaces naturels

Plus de trois cents sites et réserves naturelles

Naissance de la Rivera del Huéznar

127
0

La zone centrale de la Sierra Morena sévillane est drainée par la rivière Rivera del Huéznar, l'un des trois principaux cours d'eau du vaste réseau hydrographique de cette chaîne de montagnes, et le seul qui coule entièrement dans la province, depuis sa source à San Nicolás del Puerto jusqu'à son embouchure dans le Guadalquivir, dans la municipalité de Tocina.

La source de la Rivera del Huéznar se trouve à un endroit appelé El Venero ou Borbollón, sous la forme d'une source d'eau. L'eau, qui jaillit du sol en divers points, est riche en bicarbonate de calcium, en raison de sa circulation souterraine antérieure à travers les roches carbonatées. L'émergence, avec un débit qui a parfois dépassé 500 litres par seconde, est le principal point de décharge de la zone orientale de l'aquifère karstique de Guadalcanal-San Nicolás del Puerto, l'un des trois grands aquifères de la Sierra Morena sévillane.

La zone de la source est très ombragée, entourée d'une grande masse d'arbres sur laquelle poussent des plantes grimpantes, formant un couvert vert dense qui offre un abri à une variété d'oiseaux. Parmi les espèces d'arbres, l'aulne, l'orme et le peuplier se distinguent.

Les zones proches de la Rivera del Huéznar ont connu des colonies humaines depuis la préhistoire, et certains vestiges archéologiques le prouvent, comme le site mégalithique de Huerta Nogales.

Le fleuve a traditionnellement eu différentes utilisations telles que les moulins à farine, les moulins à liège et les moulins à foulon. Ces derniers ont été utilisés jusqu'au milieu du XIXe siècle pour transformer la laine en un tissu plus dense, en la lavant et en la matraquant dans des machines alimentées par l'énergie hydraulique. À San Nicolás, il y avait le Batán de las Monjas, aujourd'hui transformé en complexe de tourisme rural.

Catégorie
Autres

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.