Castillo de Alcalá de Guadaíra

Séville te fais tomber amoureux

Doñana s’étend sur une immense plaine entre Séville et l'océan Atlantique. Soleil, air, eau et boue sont les protagonistes sur les centaines de kilomètres qui longent cette gigantesque vallée géologique dépeuplée, l’histoire d’une Andalousie érodée, transportée et sédimentée ici depuis des millions d’années.

À l’époque mégalithique, il y avait un petit village et une nécropole composée de quatorze tombes à l’est du bourg actuel. Les tombes étaient alignées le long de la rivière Guadiamar et de ruisseaux des environs sur environ neuf kilomètres. 

Il est inclus dans l'espace naturel de Doñana car il s'agit d'un corridor écologique entre la région et la Sierra Morena.

Le Brazo de la Torre était l’un des trois grands effluents qui constituaient le fleuve Guadalquivir, après le colmatage du Lacus Ligustinus qui occupait l’ensemble de l’estuaire du fleuve pendant l’Empire romain.

Ce terrain est la partie la plus élevée du village. C'est probablement ici que se sont installées les premières colonies humaines de la zone, comme semblent en attester les découvertes de céramiques et de pièces libyco-puniques. En outre, on trouve sur le tertre les rares vestiges de la forteresse à laquelle le village doit son nom.

Les forêts de pins d’Aznalcázar constituent un des espaces forestiers les plus intéressants d’un point de vue écologique dans la province de Séville.

Située très près de la commune d’Aznalcázar, cette zone de loisirs permettra au visiteur de profiter de la fraîcheur et de la détente offertes par sa végétation abondante et la proximité de la rivière. Elle est équipée d’une douzaine de tables et de bancs qui permettent de faire des pique-niques et des barbecues. Certains des équipements sont accessibles aux personnes handicapées.