Écija Iglesia de los Descalzos

Séville, belle et diverse

L'usine de farine de Peñaflor a été une référence industrielle pour la ville entre la fin du XIXe siècle et le milieu du XXe. Non seulement en raison de l'activité qui s'y est déroulée, mais aussi parce qu'elle représente un héritage important qui rassemble, de manière testimoniale, une bonne partie de l'histoire et des expériences humaines et professionnelles de cette époque.

Cheminée du XXe siècle à tirage et boîte carrée, d’une hauteur totale d’environ 15 m. Sa structure est en brique. Elle revêt principalement une valeur ethnographique, car il s’agit d’un élément identificateur de l’activité industrielle traditionnelle de la municipalité, ainsi qu’une valeur paysagère, car elle est clairement identifiable dans le profil urbain de la ville.

Ce bâtiment fut réalisé par le maître sévillan Ambrosio de Figueroa au XVIIIe siècle pour conserver et restaurer les biens de l'église San Juan Bautista et entreposer les grains, comme l’attestent les registres. Le bâtiment appartenait à la paroisse, comme en témoigne la croix de saint jean qui est conservée sur la porte principale.

Fondée en 1925, cette entreprise familiale se consacre depuis trois générations à la fabrication de tapis et de tapisseries faites à la main en nœud turc et espagnol. Ces tapis issus de près de cent ans d’histoire et de savoir-faire sont vendus dans toute l’Espagne et dans le monde.

La société Inès Rosales a su adapter son développement aux exigences du marché, alliant tradition et technologie afin de garantir son avenir. 

Fabrication et vente de remorques, attaches, carrosses et carrosseries.