San Nicolás del Puerto Puente de Piedra

Sevilla enamora

Construit en 1884 par les frères Algarín, il divise la cour originale du château en deux parties. 

Il s’agit d’une cour à portiques qui tourne autour d’un puits, avec des colonnes en fonte, qui donne sur les maisons aussi bien au rez-de-chaussée qu’à l’étage. Au XIe siècle, le château fut vendu par le Duc de Medinaceli aux frères Algarín qui l’utilisèrent comme moulin à huile. 

Cet ermitage est une construction mudéjare, vraisemblablement de la première moitié du XVe siècle. En 1494, il fut visité par l’ordre de Santiago, qui établit un rapport de tout son fonctionnement, dans lequel il est dit qu’il y avait une confrérie mixte sous le titre de « Ntra. Sra. De la Consolación y San Benito ».

C'est un ancien abreuvoir à bétail où les femmes de Pruna avaient l'habitude d'aller laver leurs vêtements. Il y a aussi quelques puits, aujourd'hui à sec, qui alimentaient le village et arrosaient certains jardins potagers.

Il s’agit d’un puits à eau mozarabe qui desservait un petit faubourg (agglomération qui s'est constituée hors de l'enceinte d'une ville). Il est très rudimentaire et on ne voit que la margelle qui fut construite à main avec des pierres entières vers la moitié du XIIIe siècle.

En 1931, le conseil municipal républicain décida de remplacer par des sculptures la vieille croix qui s’y trouvait, connue sous le nom de « Cruz del Gato », et de réparer le puits et le bassin.

À l’époque romaine, La Luisiana était située sur la Via Augusta, très proche des colonies d’Astigi (Écija) et d’Obulcuva (La Monclava). Les thermes romains de cette période sont remarquables : il s’agit d’un bâtiment d’un grand intérêt, à la fois artistique et archéologique, avec une structure où l’on peut distinguer deux parties différentes.