Ferias y Romerias

Séville te fais tomber amoureux

L'ancien temple paroissial de Santa María Magdalena a vraisemblablement été construit sur une ancienne mosquée. À l'époque du roi Pierre Ier, et à la suite du violent tremblement de terre de 1355, cette église fut reconstruite sur le modèle de style gothique-mudéjar d'autres églises de la ville. 

L'église de San Martín est l'un des plus anciens temples de la ville. Sa construction remonte vraisemblablement au XVe siècle, et l'on pense qu'Alonso Rodríguez, « grand maître » de la cathédrale de Séville est intervenu dans sa conception.

L'architecture de cet ouvrage répond aux caractéristiques des églises paroissiales sévillanes du XIVe siècle, de style gothique-mudéjar, et il s'agit de l'une des églises qui a subi le moins de transformations, malgré les vicissitudes et le passage du temps.

L'église collégiale del Divino Salvador (du Divin Sauveur) de Séville est une église médiévale transformée dans les dernières décennies du XVIIe siècle et construite sur une ancienne mosquée califale (et ancienne basilique romaine), dont elle a conservé le patio des orangers.

L'église de Saint Vicent Martyr a été construite entre 1703 et 1711, aux frais de Don Francisco José de la Plata y Ovando, chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem et commandant de Tocina, sur l'ancien site d'une église et d'un hôpital.

La collégiale d'Osuna est un joyau architectural de la Renaissance. Elle fut fondée par Juan Téllez Girón, quatrième comte d'Ureña, pour remplacer l'ancienne église paroissiale médiévale, mais on ne sait pas exactement qui étaient ses architectes.

Classée bien d’intérêt culturel en 2001 

L'église Santa María la Mayor, qui abrite également le musée d'art sacré d'Estepa, est située sur le Cerro de San Cristobal, entourée par les murs du château d'Estepa, à côté du couvent de Santa Clara et du couvent de San Francisco.