Écija Palacio Peñaflor

Séville te fais tomber amoureux

Doñana s’étend sur une immense plaine entre Séville et l'océan Atlantique. Soleil, air, eau et boue sont les protagonistes sur les centaines de kilomètres qui longent cette gigantesque vallée géologique dépeuplée, l’histoire d’une Andalousie érodée, transportée et sédimentée ici depuis des millions d’années.

La Tour de l'Or (Torre del Oro) est une tour défensive du XIIIe siècle, de laquelle partait une épaisse chaîne qui s'étendait jusqu'à l'autre rive du fleuve, pour empêcher le passage des navires ennemis.

Le palais de San Telmo a été construit en 1682 pour accueillir le Collège du séminaire de l'Université de Mareantes. En 1849, elle devient la résidence des ducs de Montpensier, qui complètent la construction de la tour nord et construisent l'entrée (apeadero), l'aile est et la salle de bal.

Le fleuve Gualdalquivir ouvre un chemin culturel et naturel à travers notre territoire Il traverse la province de Séville, formant sa colonne vertébrale. Sur ses rives, s’étend un doux horizon de paysages qui passent de l'exubérante richesse des vergers à la beauté ravissante des marais, et dont les rives forment un chapelet blanc de villages au riche patrimoine

Situé sur l'Avenida de La Raza (l'avenue de la race), il présente une exposition permanente de 1 600 mètres carrés, installée dans deux entrepôts, hérités de l'Exposition ibéro-américaine de 1929, et qui ont été réhabilités à cet effet. Il dispose de plusieurs salles avec un contenu lié au port de Séville et à la signalisation maritime.

Le pont du Santísimo Cristo de la Expiración (Saint-Christ de l'Expiration) est un pont urbain de la ville de Séville qui traverse le fleuve Guadalquivir et constitue une sortie naturelle de la ville vers la zone d'El Aljarafe et la province de Huelva. Il a été construit en 1991.

C'est l'un des principaux accès à la partie nord de l'île de la Cartuja et il se trouve à proximité du parc scientifique et technologique et du parc à thème Isla Mágica.

Ce pont a été conçu par les ingénieurs Marcos Jesús Pantaleón et Juan José Arenas.