Osuna Colegiata

Séville, belle et diverse

Dans le quartier de San Bartolomé se trouvent trois colonnes de granit égyptien de près de 9 m de haut, posées sur des socles en marbre local à leur niveau d'origine, 4,5 m de profondeur par rapport au niveau de la rue. Elles furent construites à l'époque de l'empereur Hadrien et faisaient vraisemblablement partie d'un temple romain.

Dans la rue Mármoles de Séville (quartier de San Bartolomé) se trouvent trois colonnes de granit égyptien de près de 9 m de haut, posées sur des socles en marbre local à leur niveau d'origine, à 4,5 m de profondeur par rapport au niveau de la rue. Elles furent construites à l'époque de l'empereur Hadrien et faisaient vraisemblablement partie d'un temple romain.

Le nom de ce centre civique, « Las Sirenas » (les sirènes) est une référence aux sphinx égyptiens qui se trouvaient à l'entrée de la maison, et que les gens du quartier associèrent aux personnages de la mythologie grecque, en la baptisant « La Casa de las Sirenas » (la maison des sirènes).