Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Palacio de los Guzmanes

346
0

Ce magnifique édifice du XVIIIe siècle possède une architecture typique de la région avec quelques détails néo-classiques. Il a été classé bien d’intérêt culturel le 5 juillet 2005 par décret. Parmi les espaces les plus remarquables du lieu, vous apprécierez  le patio néo- mudéjar, la chapelle et la bibliothèque. Restauré au début du XXe siècle puis dans les années 1940, le palais est doté d’un vaste jardin en gradins de 26 000 m2 qui a été conçu et supervisé par l’architecte paysagiste français Jean Claude Nicolas Forestier à la fin des années 1920.

Le palais est situé sur le site d’un ancien camp militaire romain (castrum) autour duquel certains logements avaient été construits. Durant la période musulmane, Castalla – comme on l’appelait alors – était un petit village dont les terres environnantes étaient cultivées par les habitants. Il avait toutefois une fonction stratégique en raison de sa position élevée qui faisait de lui une tour de guet naturelle pour prévenir d’éventuelles attaques normandes ou castillanes.

Le redoutable chef militaire Almanzor a séjourné à plusieurs reprises dans le palais situé sur le même site qu’occupèrent plus tard les comtes de Castilleja de Guzmán.

Après la conquête chrétienne du roi saint Ferdinand de Castille en 1248, la ville fut administrée par l’ordre militaire d’Alcántara avant de devenir indépendante au cours du XIVe siècle. Pendant plusieurs siècles, les habitants ont vécu sous la juridiction de la famille Guzmán – qui a donné son nom à la ville – jusqu’à la dissolution des seigneuries au XIXe siècle.

Entre 2010 et 2014, le palais a abrité la résidence universitaire Santa María del Buen Aire, située sur les terres de l’ancienne hacienda Divina Pastora, également connue sous le nom d’hacienda de Montelirio. 

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.