Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Bains arabes

1203
1

Ce site archéologique datant du XIIe ou du XIIIe siècle, est un édifice qui servait de bain public ou de hammam dont les fouilles ont seulement révélé une structure de 8 mètres de long sur 4 mètres de large correspondant à salle tiède du hammam. Construite avec de fines briques rectangulaires, elle est couverte d’une voûte dotée d’ouvertures en forme d’étoiles à huit branches laissant percer la lumière. 

La salle de bains a subi des changements à l’époque contemporaine : le propriétaire a muré les portes d’origine pour en ouvrir une nouvelle dans le mur sud. Les bains de Palomares sont les seuls de la province de Séville ayant ces caractéristiques.

Les bains possèdent trois chambres (tempérée, tiède et chaude) ainsi qu’une salle d’accès, ou vestiaire, reliée aux bains par un couloir.

Le vestiaire a été détérioré et partiellement détruit durant la dictature de Primo de Rivera lors de la construction de l’ancienne route de Gelves. La salle tempérée (al-bayt al-barid) n’existe plus et on ne peut observer que les fissures de ses murs. La salle tiède (al-bayt al-wastani) est, en revanche, la seule encore en état. La salle chaude (al-bayt al-sajun) a quant à elle conservé le revêtement pavé au sol aux extrémités de la pièce. Le bâtiment possède deux baignoires quadrangulaires aussi appelées bassin d’immersion. Entre eux se trouve l’accès à la chaudière et le local de stockage du bois de chauffage.

Les bains ont été découverts et restaurés en 2001 après avoir été déclarés bien d’intérêt culturel par la Junta de Andalucía.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.