Romerías

Séville te fais tomber amoureux

Le bâtiment qui abrite le siège du rectorat et des facultés de Philologie, Géographie et d'Histoire est l'un des plus majestueux de l'université espagnole, et constitue l'une des plus belles représentations de l'architecture industrielle de l'ancien régime. Cet édifice construit en pierre au XVIIIe siècle était le siège de la première fabrique de tabacs établie en Europe. 

C'est dans la partie nord du centre historique de Séville, entre le fleuve et l'ancienne lagune de La Feria, que se trouvait l'ancien couvent et cloître des sœurs Clarisses.

Cette église est située à côté des vestiges des murailles de Séville et de l'Arc de La Macarena, l'une de ses portes d'entrée.

L'édifice Coliseo (Colisée) de Séville, de style clairement régionaliste est l'un des exemples les plus représentatifs de cette tendance et fait partie des aménagements urbains menés dans la ville à partir de 1911 à l'occasion de l'Exposition ibéro-américaine de 1929.

Comme d'autres églises paroissiales sévillanes, son origine remonte à la reconquête de la ville. Elle est située sur le site d'un ancien temple romain, sur lequel fut construite une église wisigoth et plus tard une mosquée. Elle appartient au type d'église gothique-mudéjar, bien qu'elle ait été modifiée au cours des XVIIe et XVIIIe siècles.

L'église de San Martín est l'un des plus anciens temples de la ville. Sa construction remonte vraisemblablement au XVe siècle, et l'on pense qu'Alonso Rodríguez, « grand maître » de la cathédrale de Séville est intervenu dans sa conception.

L'hôtel de ville de Séville, l'un des meilleurs exemples de l'architecture plateresque, est un cadeau du roi Charles V à la ville, motivé par le souhait de donner à Séville le statut de grande ville qu'elle méritait.