Écija Palacio Peñaflor

Séville te fais tomber amoureux

Cette ferme-école située entre deux grands étangs, Fuente Piedra et El Bosque, propose diverses activités qui allient jeu et apprentissage pour la connaissance de l'environnement et des sciences naturelles, permettant de découvrir comment les animaux sont élevés dans leur habitat naturel, l'évolution de l'agriculture et la vie rurale dans le musée de la ferme.  

Construit par les frères de l'Ordre de San Bruno comme branche agricole de la Cartuja de Cazalla de la Sierra, au milieu du XVIe siècle, dont le but était de collecter des ressources agricoles pour approvisionner à la fois les frères de la Casa Granja, ainsi que ceux de Cazalla de la Sierra et de Santa María de las Cuevas (Séville).

Ce centre de nature et ferme-école propose une offre complète, y compris une série d’activités visant à améliorer la sensibilisation et la prise de conscience en matière d’environnement et à renforcer des compétences qui favorisent la conservation ainsi que  la récupération de la flore et de la faune autochtones.

Statue en métal qui représente un travailleur agricole (XXe siècle).

Le projet de création de ce monument a débuté en 1986 et, une fois construit, il a été installé à son emplacement actuel en janvier 1987.

Il s’agit d’un centre d’éducation à l’environnement et de tourisme rural situé sur un domaine de sept hectares de forêt méditerranéenne dans le territoire communal de Castilblanco de los Arroyos (Séville), au beau milieu d’une zone très riche culturellement et biologiquement et proche du Parc naturel Sierra Morena.

Le centre de la vallée de la Osa, à côté de la rivière de la Villa qui coule à l’abri des yeux des passants, a été construit plus récemment, entre les XVe et XVIIIe siècles. Cette zone est constituée de rues plus larges, adaptées à la zone plate, et qui montrent le pouvoir économique des propriétaires terriens, des commerçants et des industriels de l’époque.

Le Centre d'interprétation des villes nouvelles de Cañada Rosal, situé dans le domaine municipal « La Suerte », est un point de référence important pour connaître un phénomène historique singulier qui a permis, au milieu du XVIIIe siècle, que des colons d'Europe centrale, principalement allemands, transforment certaines terres arides, au cœur de l'Andalousie, en villes vivantes.