ROCÍO-El Viso del Alcor

Séville te fais tomber amoureux

Cette église est un mélange de tradition islamique et d'art gothique apporté par les conquérants chrétiens venus de Castille. La façade principale date de la seconde moitié du XIIIe siècle, dont on remarquera l'entrée exceptionnelle en pierre et constituée d'un arc en ogive avec des archivoltes et des moulures épaisses.

Comme d'autres églises paroissiales sévillanes, son origine remonte à la reconquête de la ville. Elle est située sur le site d'un ancien temple romain, sur lequel fut construite une église wisigoth et plus tard une mosquée. Elle appartient au type d'église gothique-mudéjar, bien qu'elle ait été modifiée au cours des XVIIe et XVIIIe siècles.

Il s'agit d'un ancien ermitage chrétien qui, à l'origine, pourrait être une mosquée arabe dont le mihrab serait conservé.  Des travaux de restauration y ont été effectués, après qu'il ait cessé de servir d'entrepôt pénitentiaire.  

La Cathédrale

La cathédrale de Séville est le plus grand temple gothique du monde et le troisième de la chrétienté après la basilique Saint-Pierre du Vatican et la cathédrale Saint-Paul de Londres. Sa construction a débuté en 1403 sur l'ancienne grande mosquée de Séville, œuvre almohade dont elle a conservé le patio des orangers et la tour-clocher, la Giralda.

Elle s’appelle ainsi en l’honneur du patron de la commune. Cette église de style mudéjar avec quelques éléments typiques de l'art gothique et de la renaissance est érigée sur une ancienne mosquée détruite par un tremblement de terre au XIVe siècle. De la construction initiale, il en reste l’ancien presbyterium. 

La chapelle Nuestra Señora de Cuatrovitas ou Cuatrohabitan a été érigée à l’emplacement d’une ancienne mosquée almohade dont il ne reste que le minaret, s’adaptant ainsi au culte chrétien après la reconquête.

Classée monument d’intérêt culturel en 1931, la chapelle Nuestra Señora de Cuatrovitas ou Cuatrohabitan a été érigée à l’emplacement d’une ancienne mosquée almohade dont il ne reste que le minaret, s’adaptant ainsi au culte chrétien après la reconquête.

De taille moyenne, cette chapelle a un toit à deux pans, un clocher-mur et une tour qui était autrefois le minaret de la mosquée.