Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Parc María Luisa

187
0

Le parc de María Luisa fait partie des jardins du palais de San Telmo, donnés en 1893 à la ville de Séville par l'infante María Luisa (duchesse de Montpensier), et incorporés au patrimoine urbain en 1911. En 1893 sont construits le petit édifice baptisé « Costurero de la Reina » (littéralement le couturier de la reine) et une serre à structure métallique. En 1910, le parc est choisi comme site principal de la future Exposition hispano-américaine qui aura lieu en 1929.

En janvier 1911, les démarches pour procéder à la rénovation du parc pour accueillir l'événement sont initiées, et Aníbal González est choisi pour diriger l'aspect architectural de l'exposition et Jean-Claude Nicolás Forestier, paysagiste français, pour diriger les travaux d'aménagement des jardins.

Les travaux ont été réalisés entre 1912 et 1922. Le paysagiste transforme ce qui fut autrefois des jardins somptueux en un parc public adapté au climat et au paysage de la ville, lui donnant une touche romantique inspirée des jardins del Generalife et de l'Alhambra ou encore ceux de l'Alcazar royal de Séville. C'est de cette époque que remonte la création de la Glorieta de los lotos (la place des lotus), le jardin de los Leones (des lions) e la fontaine de las Ranas (des grenouilles).

La première phase a été inaugurée le 18 avril 1914, date à laquelle la construction de la Plaza de España (place d'Espagne) est également lancée. Pour l'Exposition ibéro-américaine, trois bâtiments ont été construits sur la Plaza de América (place d'Amérique) : le Pavillon mudéjar, le Pavillon royal et le Pavillon des Beaux Arts.

Jusqu'à l'inauguration de l'Exposition de 1929, différentes places rondes (glorietas) ont été également construites, aux réminiscences littéraires et culturelles, telles que la Glorieta de Bécquer (1911), la Glorieta de Cervantes (1916), la Glorieta de Masy Prat (1924) et la Glorieta Hermanos Álvarez Quintero (1925-26), des places devenues permanentes.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.