Mantecados

Séville, belle et diverse

La maison de retraite Saint Ferdinand et Sainte Élise a été créée en 1929 d'après le projet de l'architecte Vicente Traver Tomás, auteur de bâtiments aussi importants que le théâtre Lope de Vega et la Columnata du parc María Luisa à Séville. Elle a été commandée à titre d'œuvre de bienfaisance par ses fondateurs, Mme Elisa Basagoiti López et M.

Fondé en tant que « musée des peintures » en 1835, il a ouvert ses portes au public en 1841 avec des œuvres provenant de couvents et monastères confisqués lors du désamortissement (processus historico-économique consistant à mettre aux enchères et redistribuer les biens appartenant à l'Église et à la noblesse), occupant le site de l'ancien couvent de La Merced Calzada, fondé par San Pedro Nolas

Il s'agit du seul temple de Séville qui conserve des vestiges des trois religions. Cette ancienne mosquée devint plus tard une synagogue par privilège du roi Alphonse X (1252), avant d'être consacrée comme temple chrétien en 1391.

Ce palais fut initialement construit comme demeure seigneuriale au XVIe siècle. Il appartenait à l'origine à la famille Paiba, avant de devenir plus tard la propriété des comtes de Corbos et des comtes de Miraflores. En 1901, il devient la propriété de Regla Manjón Mergelina, la comtesse de Lebrija, qui entreprend des travaux de restauration et l'aménage pour accueillir des antiquités.

L'hôpital de Los Venerables Sacerdotes (des vénérables prêtres) a été fondé il y a plus de trois siècles par le chanoine Justin de Neve pour accueillir et soigner les ecclésiastiques âgés et démunis.

Ce bâtiment, construit au XVIIe siècle, était le siège d'une institution caritative promue par Miguel de Mañara, un philanthrope qui préoccupait des plus démunis.

La Casa de los Pinelos est un hôtel particulier (casa palacio) construit dans le premier tiers du XVIe siècle par le chanoine de la cathédrale Diego Pinelo, un descendant de riches marchands génois installés à Séville.