San Nicolás del Puerto Puente de Piedra

Sevilla enamora

C’était à l'origine l'église du couvent des Mínimos de San Francisco de Paula, devenue aujourd'hui l'église paroissiale Nuestra Señora de la Victoria. 

L'image du saint patron d'Osuna est vénérée dans cet ermitage, et emmenée en procession tous les 12 janvier. L'église a été construite au XVIIe siècle et rénovée au XVIIIe siècle. Son intérieur se compose d’une seule nef, couverte d'une voûte en berceau et d'une coupole sur pendentifs dans l'espace du transept.

À l'intérieur, on trouve les images de Saint Antoine et de Saint Paul (XVIIIe siècle), provenant du couvent éteint de Saint Paul de la Breña.

De la fin du XIXe siècle, de plan rectangulaire, sa nef centrale est couverte d'une voûte en demi-berceau avec des arcs en fajon et les deux latérales de voûtes d'arête.

Le bâtiment baroque du XVIIe siècle, dont la construction fut ordonnée par Álvaro de Castilla, en 1614, comme couvent et hôpital, auquel l’église est rattachée.

Il s’agit d'un bâtiment à nef unique, sans toitures. La chapelle principale a une voûte octogonale en transept, de forme trapézoïdale. Un arc de triomphe ogival se trouve sur le côté de l’évangile en amont du presbytère. Il existe également un arc en plein cintre dont l’archivolte est richement ornementée, ainsi qu’une embrasure avec un arc bombé.

Un bâtiment mudéjar à trois nefs avec des toits modernes et une chapelle principale avec des voûtes d'arêtes.  Dans la nef gauche, il y a une porte construite sur un arc en plein cintre.

Ce petit ermitage datant des XVIe et XVIIe siècles fut construit à un emplacement où l’on pense qu’il y aurait eu une croix en pierre, élément que l’on retrouvait souvent dans les lieux de passage. 

À l’intérieur on peut voir une image de la Vierge des Douleurs du XVIe siècle. Au XVIIIe siècle, l'ermitage fut recouvert d’une croisée d’ogives qui est conservée encore aujourd’hui.