Ferias y Romerias

Séville te fais tomber amoureux

L'église paroissiale est un bâtiment de style mudéjar qui a été rénové à la fin du XVIIIe siècle et à nouveau au milieu du XXe siècle. Elle est située au centre de la localité, tout près du château. 

L'église doit son nom à la sainte patronne de la municipalité, Santa Marta. 

La façade de la Plaza de Andalucía est une construction de la seconde moitié du XXe siècle. Il s’agit d’un exemple de l’architecture rationaliste de style populaire andalou. L’ensemble composé par les rues Marchena, Victoria et Sevilla, la Plaza del Cabildo, l’hôtel de ville et la Plaza de Andalucía, constitue le véritable centre névralgique de la commune.

La construction de l’ermitage a commencé vers 1732. En 1746, sa toiture avait déjà été posée, il avait été béni et des messes y étaient célébrées. Fin 1749, il fut terminé avec l’achèvement d’un clocher-peigne sur lequel furent fixées deux cloches, connues anciennement dans ce village comme la grosse et la petite.

L’histoire de La Carlina est très rocambolesque : autrefois une simple ferme ou maison de campagne entourée de vignes aux alentours de Constantina, elle fut radicalement transformée au début des années 1950.

Le temple primitif datant de la fin du XVIe siècle fut rénové aux XVIIe et XVIIIe siècles et c'est alors qu’il prit sa physionomie et son style actuels. C’est aussi au XVIIIe siècle que fut ajoutée la tour. 

Il s’agit d’une église de style gothique-mudéjar construite au début du XVe siècle, qui présente un plan rectangulaire et une abside polygonale renforcée par des contreforts.

La fondation et la réalisation du monument remontent respectivement à 1592 et 1598, comme le montre l'inscription sur l'entablement du portail.