Rocío-Gines

Séville te fais tomber amoureux

Construite sur une ancienne mosquée, ses caractéristiques architecturales nous indiquent qu'elle fait partie du grand nombre d'églises gothiques-mudéjares de Séville. Dans ce cas, il s'agit d'un temple qui a subi un grand nombre de transformations, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, en raison de différentes extensions réalisées au cours des siècles.

Il s'agit d'une église gothique-mudéjar similaire à de nombreux temples construits à l'intérieur de l'enceinte fortifiée de la ville au XIVe siècle, et elle fait partie des églises de ce type qui ont été le plus rénovées et agrandies au cours des siècles suivants, notamment entre le XVIe et le XIXe siècle.

L'église de San Nicolás de Bari faisait partie des églises paroissiales fondées après la reconquête par Ferdinand III de Castille en 1248. Ce temple gothique-mudéjar à l'origine, a été reconstruit comme édifice baroque au XVIIIe siècle.

L'église, de style gothique-mudéjar, date du XIVe siècle. Construite sur une ancienne mosquée, elle est composée de trois nefs avec une abside, deux entrées en pierre à structure en ogive datant du début du XVe siècle et une tour du XVIIIe, avec un clocher. Elle a dû être reconstruite après les dommages subis par le tremblement de terre de Lisbonne en 1755.

L'église San Juan Bautista fut fondée après la conquête chrétienne de Marchena, liée à la présence de l'ordre de Saint-Jean dans la ville, documentée au XIIIe siècle. De cette époque primitive, il ne reste que la chapelle située sous la tour.

C'est une église Renaissance (1556-1588) possédant également des éléments gothiques-mudéjars. Il appartenait à l'ancienne école jésuite de la Encarnación, fondée par Luis Cristobal Ponce de León (deuxième duc d'Arcos) et son épouse María de Toledo. Seuls l'église et le superbe cloître de l’école primitive ont été conservés.

Il s’agit d’un ancien bâtiment religieux qui, de par ses caractéristiques architectoniques, peut être daté des dernières décennies du XVe siècle.

Toutefois, sa typologie originale est partiellement cachée en raison des transformations subies au cours du XVIIIe siècle et à la fin des années 70 du XXe siècle.