San Nicolás del Puerto Puente de Piedra

Sevilla enamora

Construite en marbre rose et en forme de prisme octogonal, la fontaine était le réservoir où l'on recevait l'eau de la Sierra de San Pablo pour alimenter la population. Construite en 1875 par l'architecte sévillan Juan Talavera, elle a été complétée en 1979 par la construction du lavabo, dont la façade et le pilier de revêtement subsistent.

Elle se trouve au nord-est du centre urbain, sur l’ancien chemin de l’auberge El Alto. Elle est signalée par un panneau de la mairie où il est indiqué que la fontaine a été construite en 1928. La source d’où provient l’eau alimente le village. Il existe un lavoir qui n'est plus utilisé mais qui est en bon état.

Le lavoir public est situé à l’intersection de l’avenida de Andalucía et de la calle del Matadero. Il s’agit d’un exemple unique dans la province de Séville, pour lequel l’architecte avait ingénieusement exploité un petit recoin. Comme le décrit P.A.

C'est un ancien abreuvoir à bétail où les femmes de Pruna avaient l'habitude d'aller laver leurs vêtements. Il y a aussi quelques puits, aujourd'hui à sec, qui alimentaient le village et arrosaient certains jardins potagers.

Autrefois, jaillissait de cette source un jet dit « El Caño el Torero » qui permettait de boire et qui fut découvert par Juan Rivero Torero. Il y avait également un autre jet qui alimentait un abreuvoir. Plus tard, on construisit des lavoirs où les femmes des alentours allaient laver le linge.

La fontaine se trouve à la sortie de la ville de Mairena del Alcor, rue Alconchel, direction Viso del Alcor. Située sur un ancien sentier de transhumance, c’était à l’époque un lieu de halte pour le bétail, mais aussi un campement assez fréquenté, en particulier en période de fêtes.

La Fontaine de la Alamedilla, dite la fontaine aux huit tuyaux, se trouve sur la plaza de la Resolana, à côté du parc del Cristo de los afligidos, dans la commune d’Utrera. C’est une vieille fontaine octogonale restaurée surmontée d’un kiosque. Le kiosque est orné de morceaux d’azulejos de Séville et il est soutenu par huit arcs en plein cintre.