Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Musée Sendai

342
1

La maison du musée Sendai se trouve au centre de Coria del Río, à cinq minutes à pied de l’hôtel de ville et à dix minutes du fleuve et du parc Carlos de Mesa. Dans ce parc se trouve la statue de Hasekura Tsunenaga et le cerisier planté en 2013 par Son Altesse impériale Naruhito, à l’époque prince héritier du Japon, dans le cadre de son voyage de six jours en Espagne pour le lancement de la saison culturelle. 

La maison où se trouve le musée date du XIXe siècle et appartenait à une famille « Japón » de Coria del Rio. Elle a conservé sa structure d’origine et on peut encore voir ses poutres en bois ainsi qu’un magnifique sol en carreaux colorés. Les seules rénovations apportées à l’édifice sont l’ajout d’un petit comptoir pour le magasin de souvenirs et la transformation des écuries en salle d’exposition et de conférence. 

L’ouverture du musée Sendai le 16 octobre 2013 a coïncidé avec l’inauguration de l’exposition « Sin perder contra la lluvia ». L’ambassadeur du Japon en Espagne, M. Satoru Satoh, était également présent lors de l’inauguration. 

La délégation Keichô avait deux missions principales : initier des relations commerciales entre l’Espagne et le Japon (avec comme intermédiaire Date Masamune, daimyô du fief de Sendai converti au christianisme), et se rendre à Rome pour rencontrer le Pape et nommer le franciscain Luis Sotelo comme évêque du Japon. 

Lorsque la délégation Keichô est entrée par l’embouchure du Guadalquivir à Sanlúcar de Barrameda (Cadix), la décision a été prise d’accoster à Coria del Río pour deux raisons. À cette époque, le port de Séville était l’un des plus importants du monde (sinon le plus important), car c’est là que tous les navires des Amériques arrivaient, chargés de trésors. Il était encombré et le navire japonais n’avait donc pas  la possibilité d’y jeter l’ancre. L’autre raison était géographique, car entre Coria del Río et Séville se trouvait un grand méandre du fleuve qui rendait le voyage entre les deux villes plus rapide sur la terre que sur l’eau. 

C’est ainsi que les Japonais sont arrivés à Coria del Rio et que les relations avec ses habitants ont débuté. Lorsque les premiers enfants nés de l’union de ces deux cultures naquirent, pour ne pas avoir à prononcer les noms japonais jugés difficiles, il a été décidé d’utiliser l’origine du parent comme nom de famille. C’est ainsi que le nom de famille « Japón »  a commencé à être porté.

La curieuse origine de ce patronyme a conduit Sebastian Cordero, dont la mère porte fièrement le nom de Japón, à créer le musée Sendai. Profitant du début de l’année culturelle Espagne-Japon, ce musée a été ouvert pour diffuser la culture japonaise en Espagne, mais également pour que les touristes japonais qui visitent Coria del Río découvrent l’histoire et les coutumes de cette ville où leurs ancêtres choisirent un jour de s’y installer.

Catégorie

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.